En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
    Imprimer la page...
Vous êtes ici :   Accueil »

Nouvelles

jpg/Icone_nouvelles/Communique_P.jpgSNCF supprime les auto-trains et n’assume pas! - le 23/10/2017 » 12:48 par sudrailnormandie

SNCF supprime les auto-trains et n’assume pas !

C’est en catimini que l’entreprise publique SNCF va supprimer son offre auto-train qui permettait aux particuliers d’acheminer leurs véhicules par voie ferrée. Cette offre, souvent utilisée en période de vacances, permettait, à un coût raisonnable, d’acheminer en toute sécurité et sans fatigue des usagers sur 12 destinations de province différentes, tout en contribuant à diminuer le nombre de véhicules sur nos routes.

Bref, une vraie offre écologique de service public !

A partir de la mi-décembre 2017, ce sera fini. Les usagers pourront toujours demander l’acheminer de leur voiture mais le service auto-train se fera sans train, ou presque. L’offre d’acheminement par le train existera toujours mais elle deviendra marginale se concentrant sur seulement 5 destinations, les plus rentables.

Pour la majeure partie de l’offre, en lieu et place du transport ferré, SNCF fournira un chauffeur (particulier ou professionnel) ou proposera de mettre votre voiture sur un camion. Visiblement le côté éco-responsable souvent mis en avant par la direction SNCF n’est plus une priorité.

Une fois de plus, la Fédération SUD-Rail dénonce la diminution de l’offre de service public sous prétexte de gains économiques à court-termes. Alors que les assises de la mobilité viennent à peine de commencer, comment le gouvernement, à travers son emblématique ministre de l’écologie peut-il laisser faire.

A l’instar de Ouibus, Ouicar ou du transport de marchandises par rail..., l’ensemble des récentes restructurations de SNCF est en complète contradiction avec le Grenelle de l’environnement, la COP 21 ou le plan climat. Nicolas Hulot ferme 2 puits de pétrole en France pendant que le Groupe Public Ferroviaire, avec la bénédiction de sa tutelle, c’est à dire le gouvernement, favorise les camions et les voitures au détriment du transport ferré… Une fois de plus, le projet de la Direction de SNCF et du gouvernement ne répond à aucune logique sociale ou environnementale, juste la loi du fric.