Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 123 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
  • Contre la casse du RH0077.
  • Contre la restructuration en activités autonomes. 
  • Contre la fin de l’entreprise intégrée SNCF.

 Les fédérations SUD-Rail, CGT, FO et CGC appellent les agents de la filière traction à
la grève reconductible à partir du
dimanche 23/11 à 20H00.

Le préavis SUD-Rail couvre aussi les cheminots des autres filières afin de leur permettre de participer au mouvement.

RH0077_PQ.jpgLa grève pour sauver notre RH0077

Le dernier avertissement que constituait la grève du 6 novembre, le rassemblement de près de 500 cheminots, militants SUD-Rail, devant la CNM, n’auront pas suffit pour être entendu du gouvernement et de la direction. La Commission Nationale Mixte s’est tenue comme prévue le 12 novembre et notre refus de voir se dégrader nos conditions de vie et de travail n’a pas été pris en compte.


Aujourd’hui, la procédure permet une signature du décret modificatif par le gouvernement.

Compte tenu de l’issue de la CNM, la fédération SUD-Rail a relancé, le jour même, les fédérations pour une rencontre immédiate. Notre objectif était de décider d’une action rapide, unitaire et reconductible, seul moyen aujourd’hui de contraindre le gouvernement à ne pas signer un décret modificatif de la réglementation du travail des cheminots qui entérinerait un processus de réglementation spécifique par activité.
Le 12 novembre, en fin d’après midi, nous apprenions que la CFDT/FGAAC avait déposé un préavis reconductible tous services à compter du 18 novembre 20h00.
L e 14 novembre, une rencontre interfédérale était organisée, y participaient les fédérations SUD-Rail, CGT, FO, CGC, CFDT/FGAAC, la CFTC s’est excusée.

Le mandat de la délégation SUD-Rail était clair: proposer et convaincre nos partenaires de donner une suite rapide à la grève du 6 novembre et un sens au mot ultimatum, en appelant ensemble à une grève reconductible.

Nous l’avons déjà dit, l’unité est une condition pour gagner et l’enjeu actuel est trop important pour privilégier les intérêts politiques ou électoralistes.
Nous avons été enfin entendus et notre volonté de «sortir» de cette interfédérale, avec un appel unitaire à la grève reconductible pour sauver le RH0077 avant que les décrets soient signés, a été partagée.

Maintenant, le dernier mot doit revenir aux cheminots qui sont déterminés à défendre leurs conditions de travail, de vie familiale, leur santé et la sécurité des circulations. tongue

pdf.gif[Télécharger le tract La Grève N° 5]

Lire la suite Lire la suite

  • Contre la casse du RH0077.
  • Contre la restructuration en activités autonomes. 
  • Contre la fin de l’entreprise intégrée SNCF.

 Les fédérations SUD-Rail, CGT, FO et CGC appellent les agents de la filière traction à
la grève reconductible à partir du
dimanche 23/11 à 20H00.

Le préavis SUD-Rail couvre aussi les cheminots des autres filières afin de leur permettre de participer au mouvement.

RH0077_PQ.jpgLa grève pour sauver notre RH0077

Le dernier avertissement que constituait la grève du 6 novembre, le rassemblement de près de 500 cheminots, militants SUD-Rail, devant la CNM, n’auront pas suffit pour être entendu du gouvernement et de la direction. La Commission Nationale Mixte s’est tenue comme prévue le 12 novembre et notre refus de voir se dégrader nos conditions de vie et de travail n’a pas été pris en compte.


Aujourd’hui, la procédure permet une signature du décret modificatif par le gouvernement.

Compte tenu de l’issue de la CNM, la fédération SUD-Rail a relancé, le jour même, les fédérations pour une rencontre immédiate. Notre objectif était de décider d’une action rapide, unitaire et reconductible, seul moyen aujourd’hui de contraindre le gouvernement à ne pas signer un décret modificatif de la réglementation du travail des cheminots qui entérinerait un processus de réglementation spécifique par activité.
Le 12 novembre, en fin d’après midi, nous apprenions que la CFDT/FGAAC avait déposé un préavis reconductible tous services à compter du 18 novembre 20h00.
L e 14 novembre, une rencontre interfédérale était organisée, y participaient les fédérations SUD-Rail, CGT, FO, CGC, CFDT/FGAAC, la CFTC s’est excusée.

Le mandat de la délégation SUD-Rail était clair: proposer et convaincre nos partenaires de donner une suite rapide à la grève du 6 novembre et un sens au mot ultimatum, en appelant ensemble à une grève reconductible.

Nous l’avons déjà dit, l’unité est une condition pour gagner et l’enjeu actuel est trop important pour privilégier les intérêts politiques ou électoralistes.
Nous avons été enfin entendus et notre volonté de «sortir» de cette interfédérale, avec un appel unitaire à la grève reconductible pour sauver le RH0077 avant que les décrets soient signés, a été partagée.

Maintenant, le dernier mot doit revenir aux cheminots qui sont déterminés à défendre leurs conditions de travail, de vie familiale, leur santé et la sécurité des circulations. tongue

pdf.gif[Télécharger le tract La Grève N° 5]

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...