Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

telecommande.jpgCommande centralisée du reseau - le 16/09/2008 15h28
LA TELECOMMANDE DU RESEAU SNCF PAR 17 POSTES D’AIGUILLAGES

Voici  le programme que la direction et RFF ambitionne de mettre en œuvre, étalé sur 25 à 30 ans.
Ce programme s’appelle la CCR (Commande Centralisé du Réseau). Tout ne va pas se faire d’un coup.
La SNCF va d’abord  fusionner des postes d’aiguillages  puis les regrouper petit à petit dans une grande salle CCR  au nombre de 17 répartie sur les 23 régions. Ce programme va engendrer forcément des gains de productivité estimés à ce jour à la suppression de 5000 agents et coûtera environs 5,8 milliards d’euros. La direction  a entamé une série de groupes de travail sur le sujet avec les organisations syndicales, le premier a eu lieu le 20 mai dernier.  salle_exploit_CCR.jpg

OÙ EN SOMMES NOUS ?
Ce programme va regrouper 1 400 postes d’aiguillages de voies principales commandant 15 000 km de lignes  SNCF. Dans ces CCR sera intégré  la régulation  qui gèrera les 29 000 km de voies SNCF. Les postes seront télécommandés et pour les anciens ils seront modernisés et reconstruits sous une interface unique « mistral  ». Ces salles CCR seront toutes construites de la même manière à savoir :
● Une salle exploitation  de 400 à 600 m carré regroupant
● Au premier rang les agents circulation (1 par secteur circulation) disparition des aiguilleurs
● Au deuxième rang  un gestionnaire de circulation et des mouvements dénommé CCLR (chef
circulation de ligne et de régulation)  qui s’occupera en moyenne de 4 à 5 secteurs circulation cela pourra aller jusqu’à 7 ou 8 selon les endroits.
● Au troisième rang un DOC (dirigeant opérationnel circulation) en fait un super chef régulateur.
Tout ce petit monde sera supervisé au niveau du CNO  par des coordinateurs d’axe qui passeront de quatre, aujourd’hui à sept, demain.
●  Une salle des EF de 100 m carré environ  permettant aux autres entreprises ferroviaires (fret ou
voyageur)  d’être présent dans les CCR afin  de suivre leurs trafics. Comme aujourd’hui Veolia et ECR sont présentes au CNO.
Les régions ont reçu les critères techniques à respecter pour l’installation du bâtiment CCR (3 à 400 m carré) la migration des COGC  vers les CCR se fera progressivement dès la création d’un noyau de secteurs circulation. Les premiers bâtiments CCR qui vont sortir de terre sont ceux de Lyon, Dijon et Bordeaux.

DES ETUDES NECESSAIRES
Un tel programme  soulève forcément un grand nombre de questions  et  de réponses à apporter dans tous  les domaines (RH, postes de travail, outils, techniques etc..) c’est pourquoi la direction à lancé plusieurs études dans ces domaines, toutes ces études seront traitées dans les groupes de travail.
L’analyse des facteurs humains dégroupés en deux phases l’une aboutissant en octobre 2008 et l’autre en octobre 2009.
Elle va permettre d’analyser la capacité des opérateurs à travailler dans les CCR, interfaces entre les
opérateurs, intégration des outils dans les postes de travail, l’aménagement des salles, le volume des communications et la traçabilité des échanges…
La gestion des ressources Humaines (septembre 2008)
Etat des lieux, pistes d’évolution en terme de métiers, bassins d’emploi, reconversion, critères de
recrutements futurs, déroulement de carrière, gestion prévisionnelle des emploi suivant le déploiement.
La surveillance des trains en marche (août 2008)
L’absence de personnel infra au sol pose le problème de la réalisation des opérations de guet préconisé
par la STEM. Cette étude devrait permettre d’aboutir  une évolution règlementaire ou une solution
technique.
La gestion des incidents  (juillet 2008)
Qui doit assurer la mission de chef d’incident local (CIL) sera-t-il dédié ou Infra EX ou V ou mix de ces
solutions ?
Le départ des trains hors voie unique (octobre 2008)
Avec la CCR, l’accès  à l’infrastructure se fera  sur un nouveau mode qu’aujourd’hui  (autorisation de
départ) on s’achemine vers l’ouverture du signal constituerai l’autorisation de départ.
L’information des voyageurs (décembre 2008)
Des principes à clarifier dans la perspectives de l’arrivée de nouvelles EF dans le cadre de l’ouverture de la concurrence dans le transport de voyageur, l’éloignement des postes et directives européennes, la répartition des rôles GID/EF, le contenu des messages vers les voyageurs et les annonces de sécurité (quoi, où, par qui ?)
Les outils d’exploitation (de janvier 2008 à octobre 2009)
Module de gestion de la programmation des travaux (S9 et S11)
Module train prêt au départ
Module évolutions et manœuvres
Reconfiguration  des secteurs circulation
Information circulation aux autres acteurs de l’information (info voyageur, sonoristes, PIVIF..)
L’adaptation des processus d’exploitation (de juin 2008 à octobre 2009)
Réfléchir sur les zones de gare (VUT..) les catégories  A,  la maintenance et travaux, l’agent E et le
graissage des aiguilles.
Les nouvelles  interfaces GID/EF (août 2008)
Entre les escales en gare et chantier fret et CCR, entre les entités chargés du suivi, de l’organisation du plan de transport et les CCR.z_actionCCR.jpg
Pour SUD Rail, le programme de CCR bien qu’amenant une uniformisation des postes de travail va quand même supprimer  5000 agents, nous seront plus que 2000 agents de la filière  transport mouvement pour  assurer 90 % du trafic.  Nous seront donc vigilants sur les aspects facteurs humains et ressources humaines sur la pénibilité du travail sur écran l’ergonomie des postes de
travail, les conditions de travail, le stress, des effectifs du fait de l’augmentation des circulations (nouvelles EF) et la gestion des aléas sur des étendues importantes.
SUD Rail vous tiendra informé des décisions prises au fur et à mesure des groupes  de travail. Le prochain devrait avoir lieu en octobre 2008 sur l’ergonomie, le travail sur écran, gestion prévisionnelle des emplois, gestion de carrière et qualification des postes.