Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Communiqué de presse
 
biggrinQuasi collision ferroviaire de Montauban
 

Faudra t’il une catastrophe, faut t’il en arriver à compter les morts pour que le gouvernement ouvre enfin les yeux ?


Il s’en est fallu de peu pour que ce week-end soit endeuillé d’une catastrophe ferroviaire.

Sans la compétence et la réactivité des agents SNCF du poste d’aiguillage de Montauban, la dérive du train fou Véolia aurait pu se terminer en collision avec le TER SNCF qui arrivait de Cahors.

Les premiers éléments nous indiquent que c’est l’organisation et l’absence de maîtrise de la chaîne de sécurité qui est avant tout à mettre en cause dans cet incident d’une extrême gravité.

La fédération SUD-Rail a déjà alerté les autorités compétentes lors de précédents incidents.

La recherche de rentabilité, les politiques de dumping social conduisent les entreprises privées à mettre en place des organisations du travail, des moyens en personnel et en formation insuffisant pour garantir la sécurité des circulations sur le réseau ferré national.

Si l’on rapportait le nombre de circulations des entreprises privées au nombre d’incidents (dont certains graves), dont ces entreprises sont responsables ces derniers mois, cela démontrerait la dégradation du niveau de sécurité sur le réseau.

L’EPSF (Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire) a ses statistiques, mais elles relèvent du « confidentiel défense ».

La fédération SUD-Rail alerte une fois de plus les pouvoirs publics. Il existe des models d’organisation de la sécurité et d’organisation du travail qui ont fait leurs preuves, ce sont ceux de la SNCF.

Pour la fédération SUD-Rail, il est temps que le gouvernement prenne ses responsabilités :

  • Diligente sans délai une enquête du BEATT (Bureau Enquête Accident des Transports Terrestres)
  • Assume pleinement et en toute transparence ses missions de contrôle de la sécurité ferroviaire.
  • Etende le champ d’application du décret 99-1161 qui réglemente les conditions de travail des cheminots SNCF à tous les salariés du secteur ferroviaire.
  • Impose les règles de sécurités et de formation de la SNCF comme base commune à toutes les entreprises circulant sur le réseau national.

Lire la suite Lire la suite

Communiqué de presse
 
biggrinQuasi collision ferroviaire de Montauban
 

Faudra t’il une catastrophe, faut t’il en arriver à compter les morts pour que le gouvernement ouvre enfin les yeux ?


Il s’en est fallu de peu pour que ce week-end soit endeuillé d’une catastrophe ferroviaire.

Sans la compétence et la réactivité des agents SNCF du poste d’aiguillage de Montauban, la dérive du train fou Véolia aurait pu se terminer en collision avec le TER SNCF qui arrivait de Cahors.

Les premiers éléments nous indiquent que c’est l’organisation et l’absence de maîtrise de la chaîne de sécurité qui est avant tout à mettre en cause dans cet incident d’une extrême gravité.

La fédération SUD-Rail a déjà alerté les autorités compétentes lors de précédents incidents.

La recherche de rentabilité, les politiques de dumping social conduisent les entreprises privées à mettre en place des organisations du travail, des moyens en personnel et en formation insuffisant pour garantir la sécurité des circulations sur le réseau ferré national.

Si l’on rapportait le nombre de circulations des entreprises privées au nombre d’incidents (dont certains graves), dont ces entreprises sont responsables ces derniers mois, cela démontrerait la dégradation du niveau de sécurité sur le réseau.

L’EPSF (Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire) a ses statistiques, mais elles relèvent du « confidentiel défense ».

La fédération SUD-Rail alerte une fois de plus les pouvoirs publics. Il existe des models d’organisation de la sécurité et d’organisation du travail qui ont fait leurs preuves, ce sont ceux de la SNCF.

Pour la fédération SUD-Rail, il est temps que le gouvernement prenne ses responsabilités :

  • Diligente sans délai une enquête du BEATT (Bureau Enquête Accident des Transports Terrestres)
  • Assume pleinement et en toute transparence ses missions de contrôle de la sécurité ferroviaire.
  • Etende le champ d’application du décret 99-1161 qui réglemente les conditions de travail des cheminots SNCF à tous les salariés du secteur ferroviaire.
  • Impose les règles de sécurités et de formation de la SNCF comme base commune à toutes les entreprises circulant sur le réseau national.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...