Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
NEGOCIATIONS SALARIALES : un simulacre pour travailler plus longtemps et gagner de moins en moins.

Tout va bien pour l'entreprise qui annonce de substantiels bénéfices pour l'année 2007. Par contre, à peu près rien pour les cheminots actifs et retraités pour cause de financements d'investissements, de maîtrise de la dette et des coûts dixit la direction.
Même par rapport à l'indice INSEE pourtant inadéquat, il manque 1,1% d'augmentation pour 2007 pour rattraper l'inflation. Les prévisions 2008 tablent sur 2,1% d'inflation.

A cela la direction répond :
• pas de rattrapage pour 2007,
• 0,7% au 1er janvier 2008 et 7,5€ ajoutés à la prime de travail qui font, pour la direction
+1%,
• 0,4% dans le mois qui suit l'annonce que l'inflation a dépassé 1,5% et au 1er juillet au
plus tard,
• 0,32% en décembre (effet de l'intégration de la prime de travail code 1-2 à la prime de
fin d'année).

La direction donne déjà très peu et de plus intègre à la négociation salariale ce qui a déjà été négocié dans le cadre de la contre réforme des retraites (soit « l'augmentation » de décembre).
Pour les retraités, la direction pouvait encore cette année, pour la dernière fois dans le cadre des négociations salariales, donner un coup de pouce à des pensions bien trop basses. Elle n'en a rien fait.
Ce n'est même plus maigre ou insuffisant, c'est se moquer des cheminots qui créent ou ont créé la richesse de la SNCF.

SUD-Rail ne peut accepter ces soi disant mesures. C'est aux cheminots de dire maintenant à cette direction autiste que CELA SUFFIT.

Il faut que la direction s'attelle à de véritables négociations et avance sur les bas salaires (salaire minimum d'embauche de1350€ net) et les 250€ d'augmentation uniforme du salaire.
Une négociation salariale sérieuse devrait avoir pour but une augmentation du pouvoir d'achat des cheminots. Ce ne sera pas encore le cas cette année.

Lire la suite Lire la suite

NEGOCIATIONS SALARIALES : un simulacre pour travailler plus longtemps et gagner de moins en moins.

Tout va bien pour l'entreprise qui annonce de substantiels bénéfices pour l'année 2007. Par contre, à peu près rien pour les cheminots actifs et retraités pour cause de financements d'investissements, de maîtrise de la dette et des coûts dixit la direction.
Même par rapport à l'indice INSEE pourtant inadéquat, il manque 1,1% d'augmentation pour 2007 pour rattraper l'inflation. Les prévisions 2008 tablent sur 2,1% d'inflation.

A cela la direction répond :
• pas de rattrapage pour 2007,
• 0,7% au 1er janvier 2008 et 7,5€ ajoutés à la prime de travail qui font, pour la direction
+1%,
• 0,4% dans le mois qui suit l'annonce que l'inflation a dépassé 1,5% et au 1er juillet au
plus tard,
• 0,32% en décembre (effet de l'intégration de la prime de travail code 1-2 à la prime de
fin d'année).

La direction donne déjà très peu et de plus intègre à la négociation salariale ce qui a déjà été négocié dans le cadre de la contre réforme des retraites (soit « l'augmentation » de décembre).
Pour les retraités, la direction pouvait encore cette année, pour la dernière fois dans le cadre des négociations salariales, donner un coup de pouce à des pensions bien trop basses. Elle n'en a rien fait.
Ce n'est même plus maigre ou insuffisant, c'est se moquer des cheminots qui créent ou ont créé la richesse de la SNCF.

SUD-Rail ne peut accepter ces soi disant mesures. C'est aux cheminots de dire maintenant à cette direction autiste que CELA SUFFIT.

Il faut que la direction s'attelle à de véritables négociations et avance sur les bas salaires (salaire minimum d'embauche de1350€ net) et les 250€ d'augmentation uniforme du salaire.
Une négociation salariale sérieuse devrait avoir pour but une augmentation du pouvoir d'achat des cheminots. Ce ne sera pas encore le cas cette année.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...