Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

envol-retraite.jpg4ème table ronde - le 11/12/2007 19h36
Quatrième table ronde : toujours dans le strict cadre de la contre-réforme …

Quatrième table ronde, quatrième occasion pour SUD-Rail de rappeler que nos revendications sont celles qui ont motivé la grève à l'issue de laquelle cette série de réunions a été décidée:
 
    • Maintien de la durée de cotisations à 37,5 annuités. 
    • Pas de décote.
    • Pensions de retraites indexées sur les salaires. 
    • Pas de double statut pénalisant les jeunes et futur-e-s cheminot-e-s.
Nous ne pensons pas que le rapport de force doit le même pendant la grève et une fois la grève arrêtée.

 



Ce n'est pas l'ordre du jour  de la séance d'aujourd'hui qui nous laisse espérer une réponse aux problèmes de fond.  
SUD-Rail participera à la prochaine réunion interfédérale, prévue le 12, dans l'esprit de ce qui est proposé, à savoir un mouvement reconductible le plus unitaire possible, à l'issue de la table ronde conclusive, si nous en restons au blocage gouvernemental sur l'allongement de la durée de cotisations, la décote, la désindexation des pensions, le double statut. 

Sur l'ordre du jour de cette séance, SUD-Rail demande notamment l'application du principe d'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, sans remettre en cause ce qui existe déjà.

Faut-il plus de réunions pour ne pas répondre aux revendications des cheminot-e-s ?
Comme lors de chaque table ronde, mais cette fois-ci avec encore plus d'insistance, les fédérations CGT, UNSA, CFTC, CGC ont réclamé des réunions supplémentaires en janvier. La CGT a demandé que les réunions des 14 et 18 décembre soient reportées.
 
A SUD-Rail, notre souci n'est pas de savoir si les réunions se terminent avant les vacances de fin d'année ou après. Notre préoccupation est que le gouvernement ne se contente pas "d'évoquer" les principes de la contre-réforme mais qu'il accepte de revenir dessus. Chacun-e  a compris que ce n'est pas le cas.
 
Faut-il différer la date où ce sera définitivement "officiel" ?
Faut-il, comme vient de le faire la CGT à la RATP déposer un préavis, puis annuler l’appel à la grève parce que le calendrier des réunions est allongé ?