Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
63 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
sarko_sabotte.jpgA qui profite le crime??? - le 21/11/2007 13h52
Communiqué de presse :
A qui profite le crime ?

Des actes qui n'aident pas le mouvement des cheminots.
Nous avons appris par la presse les d'exactions commises à la SNCF ; le n° 2 de l'entreprise, M. Pépy, parlant même d'actes de sabotages concertés.
Les cheminots, assurant tous les jours à la sécurité des usagers, en connaissent trop l'importance pour s'adonner à des actes pouvant mettre en danger autrui.
Pour l'heure, il n'existe aucune preuve que ces actes soient le fait de grévistes ou même de cheminots. Nous appelons donc la direction à un minimum de prudence dans ses déclarations. Nous appelons également le président de la république à cesser de criminaliser le mouvement responsable des cheminots comme il l'a fait hier au Congrès des Maires, en appelant au maintien de l'ordre public. Mettre de l'huile sur le feu ne ferait qu'alourdir un climat déjà tendu.
Pour SUD-Rail, l'important est le mouvement de grève collectif des cheminots pour obtenir réponse à leurs revendications qu'apporteront ou non le gouvernement et la direction de la SNCF cet après-midi.
Pour SUD-Rail, la question à se poser est : "à qui profite le crime ?". A l'évidence, ce ne sont pas les grévistes qui, au matin de l'ouverture des négociations après 8 jours de grève, en sont les bénéficiaires.


Saint-Denis, le 21 novembre 2007 10H30

Lire la suite Lire la suite

Communiqué de presse :
A qui profite le crime ?

Des actes qui n'aident pas le mouvement des cheminots.
Nous avons appris par la presse les d'exactions commises à la SNCF ; le n° 2 de l'entreprise, M. Pépy, parlant même d'actes de sabotages concertés.
Les cheminots, assurant tous les jours à la sécurité des usagers, en connaissent trop l'importance pour s'adonner à des actes pouvant mettre en danger autrui.
Pour l'heure, il n'existe aucune preuve que ces actes soient le fait de grévistes ou même de cheminots. Nous appelons donc la direction à un minimum de prudence dans ses déclarations. Nous appelons également le président de la république à cesser de criminaliser le mouvement responsable des cheminots comme il l'a fait hier au Congrès des Maires, en appelant au maintien de l'ordre public. Mettre de l'huile sur le feu ne ferait qu'alourdir un climat déjà tendu.
Pour SUD-Rail, l'important est le mouvement de grève collectif des cheminots pour obtenir réponse à leurs revendications qu'apporteront ou non le gouvernement et la direction de la SNCF cet après-midi.
Pour SUD-Rail, la question à se poser est : "à qui profite le crime ?". A l'évidence, ce ne sont pas les grévistes qui, au matin de l'ouverture des négociations après 8 jours de grève, en sont les bénéficiaires.


Saint-Denis, le 21 novembre 2007 10H30

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...