Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
63 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Communiqué 08 novembre 2007 - le 08/11/2007 16h07

La grève reconductible reste la seule perspective
tronconeuse.jpg

Le ministre Xavier Bertrand sait faire semblant de négocier
, mais il refuse toujours de recevoir une délégation de SUD-Rail (2ème organisation à la SNCF) ainsi que les autres syndicats de l’union syndicale Solidaires concernés. Il présente son aménagement de la réforme comme une avancée, alors qu’il ne bouge pas sur les principes que nous n’acceptons pas : les 40 ans de cotisation, la mise en place de décotes, la fin des bonifications.

Nous refusons cette régression sociale. Il faudrait, dans notre société de chômage qui met les seniors à la porte avant 58 ans, qui ne permet pas aux salariés de cotiser pendant plus de 37 ans, que nous acceptions de faire semblant de travailler plus longtemps, de subir une pension calculée en proportion des années effectuées sur les 40 et bientôt 41 ans des réformes. L’aménagement de X Bertrand change peu de choses. Avec cette réforme, un cheminot se situant dans la moyenne, même en travaillant 2 ans et demi de plus, ne touchera même pas 59% de son ancien salaire.

Nous revendiquons un retour aux 37,5 ans pour tous. C’est possible selon le chiffrage officiel du Conseil d’orientation des Retraites qui en estime le coût entre 2 à 5% du PIB, à étaler d’ici 2050. Les sommes nécessaires à l’équilibre de tous les régimes des retraites s’avèrent de même niveau que le montant des cadeaux récents du gouvernement aux plus riches.

Prendre un peu dans la poche du plus grand nombre pour donner beaucoup à quelques-uns, c’est une politique que nous refusons et que nous ferons changer par une grève reconductible, à laquelle appelle, de façon unitaire, les syndicats SUD de la SNCF, de la RATP, de l’EDF-GDF, de l’Opéra nationale de Paris…

ENSEMBLE, IMPOSONS:
  • Le maintien du régime spécial de retraite et de ses droits
  • Le développement du frêt SNCF

Lire la suite Lire la suite

La grève reconductible reste la seule perspective
tronconeuse.jpg

Le ministre Xavier Bertrand sait faire semblant de négocier
, mais il refuse toujours de recevoir une délégation de SUD-Rail (2ème organisation à la SNCF) ainsi que les autres syndicats de l’union syndicale Solidaires concernés. Il présente son aménagement de la réforme comme une avancée, alors qu’il ne bouge pas sur les principes que nous n’acceptons pas : les 40 ans de cotisation, la mise en place de décotes, la fin des bonifications.

Nous refusons cette régression sociale. Il faudrait, dans notre société de chômage qui met les seniors à la porte avant 58 ans, qui ne permet pas aux salariés de cotiser pendant plus de 37 ans, que nous acceptions de faire semblant de travailler plus longtemps, de subir une pension calculée en proportion des années effectuées sur les 40 et bientôt 41 ans des réformes. L’aménagement de X Bertrand change peu de choses. Avec cette réforme, un cheminot se situant dans la moyenne, même en travaillant 2 ans et demi de plus, ne touchera même pas 59% de son ancien salaire.

Nous revendiquons un retour aux 37,5 ans pour tous. C’est possible selon le chiffrage officiel du Conseil d’orientation des Retraites qui en estime le coût entre 2 à 5% du PIB, à étaler d’ici 2050. Les sommes nécessaires à l’équilibre de tous les régimes des retraites s’avèrent de même niveau que le montant des cadeaux récents du gouvernement aux plus riches.

Prendre un peu dans la poche du plus grand nombre pour donner beaucoup à quelques-uns, c’est une politique que nous refusons et que nous ferons changer par une grève reconductible, à laquelle appelle, de façon unitaire, les syndicats SUD de la SNCF, de la RATP, de l’EDF-GDF, de l’Opéra nationale de Paris…

ENSEMBLE, IMPOSONS:
  • Le maintien du régime spécial de retraite et de ses droits
  • Le développement du frêt SNCF

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...