Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
depart.gifcommuniqué 08/11/2007 - le 02/11/2007 18h23

FEDERATIONS SYNDICALES DES CHEMINOTS

CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD-Rail – UNSA – CFE-CGC

greve_avert.gifAPPEL A LA GREVE   greve_carre.jpg

 

L’ampleur de l’action de grève exceptionnelle du 18 octobre 2007 sur la réforme des retraites, comme sur les dossiers touchant à l’avenir du Service Public SNCF, n’a pas été entendue. Les propos du Ministre du Travail ne modifient pas le fond de la réforme gouvernementale et ne répondent donc pas aux revendications des cheminots.

En refusant d’entendre le message délivré lors de cette mobilisation par 75,6% de cheminots, Gouvernement et Direction SNCF font le choix d’un conflit plus long. Ils en portent l’entière responsabilité.

C’est au regard de cette attitude que nos Fédérations CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD.Rail – UNSA – CFE-CGC ont déposé un préavis national de grève, pour une durée illimitée reconductible par période de 24h00, à partir du mardi 13 novembre 2007 à 20h00.

Dans ce cadre, nous exigeons le maintien et l’amélioration du régime spécial de retraite en s’appuyant pour une part importante sur :
  •  le développement de l’emploi à statut garant d’un meilleur Service Public et d’amélioration des conditions de travail et des ressources supplémentaires pour le financement de notre système de protection sociale,

  •   l’augmentation du pouvoir d’achat des cheminots actifs et retraités.

L’autre motif de cette grève porte sur la politique Fret menée par la Direction SNCF, avec l’approbation du Gouvernement de plus en plus contestée en interne comme en externe.

Face à cette situation, nos Fédérations exigent dans le cadre d’un débat public, une politique de relance du Fret SNCF. Autour de propositions concrètes de développement, nous portons l’ambition de développer une véritable politique de volume.

Pour ce faire, nous exigeons entre autre :

  • un moratoire permettant l’ouverture d’une concertation et d’une négociation sur la base des propositions de nos organisations,

 

Pour exiger et gagner des négociations sur ces points, nos Fédérations
CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD-Rail – UNSA – CFE-CGC

appellent l’ensemble des cheminots à agir par la grève à partir du 13 novembre à 20h00.


Des Assemblées Générales se tiendront dès le 14 novembre pour décider des suites à donner à la grève. Elles apprécieront l’état du rapport de forces à la SNCF, l’attitude du Gouvernement et de la Direction SNCF, le point sur la mobilisation des autres entreprises impactées par la réforme des régimes spéciaux.

 Ces Assemblées Générales doivent être représentatives, les cheminot(e)s doivent y participer massivement.

Enfin, nous devons tous, par nos explications, gagner l’opinion publique à la justesse de notre action dans l’intérêt de l’ensemble des salariés de ce pays et du Service Public.

Lire la suite Lire la suite

FEDERATIONS SYNDICALES DES CHEMINOTS

CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD-Rail – UNSA – CFE-CGC

greve_avert.gifAPPEL A LA GREVE   greve_carre.jpg

 

L’ampleur de l’action de grève exceptionnelle du 18 octobre 2007 sur la réforme des retraites, comme sur les dossiers touchant à l’avenir du Service Public SNCF, n’a pas été entendue. Les propos du Ministre du Travail ne modifient pas le fond de la réforme gouvernementale et ne répondent donc pas aux revendications des cheminots.

En refusant d’entendre le message délivré lors de cette mobilisation par 75,6% de cheminots, Gouvernement et Direction SNCF font le choix d’un conflit plus long. Ils en portent l’entière responsabilité.

C’est au regard de cette attitude que nos Fédérations CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD.Rail – UNSA – CFE-CGC ont déposé un préavis national de grève, pour une durée illimitée reconductible par période de 24h00, à partir du mardi 13 novembre 2007 à 20h00.

Dans ce cadre, nous exigeons le maintien et l’amélioration du régime spécial de retraite en s’appuyant pour une part importante sur :
  •  le développement de l’emploi à statut garant d’un meilleur Service Public et d’amélioration des conditions de travail et des ressources supplémentaires pour le financement de notre système de protection sociale,

  •   l’augmentation du pouvoir d’achat des cheminots actifs et retraités.

L’autre motif de cette grève porte sur la politique Fret menée par la Direction SNCF, avec l’approbation du Gouvernement de plus en plus contestée en interne comme en externe.

Face à cette situation, nos Fédérations exigent dans le cadre d’un débat public, une politique de relance du Fret SNCF. Autour de propositions concrètes de développement, nous portons l’ambition de développer une véritable politique de volume.

Pour ce faire, nous exigeons entre autre :

  • un moratoire permettant l’ouverture d’une concertation et d’une négociation sur la base des propositions de nos organisations,

 

Pour exiger et gagner des négociations sur ces points, nos Fédérations
CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD-Rail – UNSA – CFE-CGC

appellent l’ensemble des cheminots à agir par la grève à partir du 13 novembre à 20h00.


Des Assemblées Générales se tiendront dès le 14 novembre pour décider des suites à donner à la grève. Elles apprécieront l’état du rapport de forces à la SNCF, l’attitude du Gouvernement et de la Direction SNCF, le point sur la mobilisation des autres entreprises impactées par la réforme des régimes spéciaux.

 Ces Assemblées Générales doivent être représentatives, les cheminot(e)s doivent y participer massivement.

Enfin, nous devons tous, par nos explications, gagner l’opinion publique à la justesse de notre action dans l’intérêt de l’ensemble des salariés de ce pays et du Service Public.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...