SUD-Rail Normandie - Les nouvelles
 
Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
drapeaux.jpgService minimum : ALERTE - le 23/06/2007 07h29




Communiqué de presse SUD-Rail 04/06/2007 15h30:
Remise en cause du droit de grève : Scoop ! Le conseil des ministres est d’accord avec le Président de la République …

C’est sans surprise que le conseil des ministres a avalisé l’avant projet de loi qui a pour vocation de restreindre le droit de grève des salariés des entreprises de transport.

La fédération SUD-Rail, l’union syndicale Solidaires réaffirment leur opposition à toute remise en cause du droit de grève.

C’est bien de cela dont il s’agit : rien dans ce projet n’est fait pour améliorer la situation des usagers!!!

Le droit de grève n'est pas négociable. Toute atteinte qui lui serait portée amènerait à une réaction immédiate et unitaire des fédérations syndicales des cheminots. Le gouvernement porterait alors la responsabilité d'un conflit majeur.

Le Sénat puis l’Assemblée Nationale vont donc examiner ce texte. Ils le font en sachant que le mouvement syndical, et plus largement de nombreuses forces démocratiques, est uni pour s’y opposer. Le gouvernement fera-t-il le choix du conflit social ?

La fédération SUD-Rail appelle à un front commun usagers/cheminots et se félicite des prises de position d’associations comme la FUTSP qui à juste titre rappellent que la préoccupation première des usagers c’est l’amélioration des conditions de transport, au quotidien, tout au long de l’année.

[consulter le communique de la fédération des usagers des transports]



Alerte !

Le président Sarkozy espère remettre en cause le droit de grève à la SNCF. En voulant instaurer le service minimum dans les transports, Sarkozy et Fillon aimeraient museler les cheminots pour réduire leur capacité à se défendre contre toutes les attaques futures : retraites, statut, privatisations, etc…

En effet, le projet gouvernemental sur le service minimum prévoit que « toutes les entreprises de transport seront obligées d’avoir un plan de transport minimum les jours de grève ».

Pour SUD Rail, c’est inacceptable !!!

Ce texte stipule entre autre, qu’un salarié gréviste devra le déclarer deux jours avant. Dans le même esprit, au bout de huit jours de conflit, un scrutin à bulletins secrets aura lieu pour déterminer s’il y a une majorité pour ce conflit ou pas. Le but étant de rendre la grève illégale si elle est minoritaire.

Sarkozy dit vouloir respecter le droit de grève, dans les faits c’est un pas de géant vers sa remise en cause.

Si nous mettons à mal ce projet, nous serons plus fort lors des prochaines attaques, notamment celle sur les retraites.

Nous devons nous mobiliser et saisir toutes les occasions (rassemblements, manifestations et grèves) pour exprimer notre rejet de ce projet.

Un rassemblement est prévu le 27 juin à Paris 11H00 devant le siège de la Direction (Mouchotte)




Déclaration démagogique de Sarkozy sur le paiement des jours de grève : SUD-Rail Dément !

SUD-Rail dénonce le grand élan démagogique de Nicolas Sarkozy lors de son interview accordée à TF1 le 20 juin.

Ses propos concernant le paiement des jours de grève sont insultants pour tous les cheminots qui chaque jour, et malgré le manque de moyen, font tout ce qui est possible pour assurer un service de qualité à tous les usagers de la SNCF.

Les jours de grève à la SNCF ne sont pas payés !

Devons nous comprendre des propos de Nicolas Sarkozy, que les jours de grève, des années précédentes auraient dû nous être payés ?

Est-ce de la méconnaissance ou de l’incompétence ?

Nous connaissons la volonté du nouveau président de briser le symbole de résistance sociale au libéralisme que représentent les cheminots, mais on ne peut prétendre unir les français et dans le même temps utiliser le mensonge et la démagogie pour stigmatiser une catégorie de travailleurs.

Non, Monsieur le Président, les jours de grève à la SNCF ne sont pas payés !

Lire la suite Lire la suite





Communiqué de presse SUD-Rail 04/06/2007 15h30:
Remise en cause du droit de grève : Scoop ! Le conseil des ministres est d’accord avec le Président de la République …

C’est sans surprise que le conseil des ministres a avalisé l’avant projet de loi qui a pour vocation de restreindre le droit de grève des salariés des entreprises de transport.

La fédération SUD-Rail, l’union syndicale Solidaires réaffirment leur opposition à toute remise en cause du droit de grève.

C’est bien de cela dont il s’agit : rien dans ce projet n’est fait pour améliorer la situation des usagers!!!

Le droit de grève n'est pas négociable. Toute atteinte qui lui serait portée amènerait à une réaction immédiate et unitaire des fédérations syndicales des cheminots. Le gouvernement porterait alors la responsabilité d'un conflit majeur.

Le Sénat puis l’Assemblée Nationale vont donc examiner ce texte. Ils le font en sachant que le mouvement syndical, et plus largement de nombreuses forces démocratiques, est uni pour s’y opposer. Le gouvernement fera-t-il le choix du conflit social ?

La fédération SUD-Rail appelle à un front commun usagers/cheminots et se félicite des prises de position d’associations comme la FUTSP qui à juste titre rappellent que la préoccupation première des usagers c’est l’amélioration des conditions de transport, au quotidien, tout au long de l’année.

[consulter le communique de la fédération des usagers des transports]



Alerte !

Le président Sarkozy espère remettre en cause le droit de grève à la SNCF. En voulant instaurer le service minimum dans les transports, Sarkozy et Fillon aimeraient museler les cheminots pour réduire leur capacité à se défendre contre toutes les attaques futures : retraites, statut, privatisations, etc…

En effet, le projet gouvernemental sur le service minimum prévoit que « toutes les entreprises de transport seront obligées d’avoir un plan de transport minimum les jours de grève ».

Pour SUD Rail, c’est inacceptable !!!

Ce texte stipule entre autre, qu’un salarié gréviste devra le déclarer deux jours avant. Dans le même esprit, au bout de huit jours de conflit, un scrutin à bulletins secrets aura lieu pour déterminer s’il y a une majorité pour ce conflit ou pas. Le but étant de rendre la grève illégale si elle est minoritaire.

Sarkozy dit vouloir respecter le droit de grève, dans les faits c’est un pas de géant vers sa remise en cause.

Si nous mettons à mal ce projet, nous serons plus fort lors des prochaines attaques, notamment celle sur les retraites.

Nous devons nous mobiliser et saisir toutes les occasions (rassemblements, manifestations et grèves) pour exprimer notre rejet de ce projet.

Un rassemblement est prévu le 27 juin à Paris 11H00 devant le siège de la Direction (Mouchotte)




Déclaration démagogique de Sarkozy sur le paiement des jours de grève : SUD-Rail Dément !

SUD-Rail dénonce le grand élan démagogique de Nicolas Sarkozy lors de son interview accordée à TF1 le 20 juin.

Ses propos concernant le paiement des jours de grève sont insultants pour tous les cheminots qui chaque jour, et malgré le manque de moyen, font tout ce qui est possible pour assurer un service de qualité à tous les usagers de la SNCF.

Les jours de grève à la SNCF ne sont pas payés !

Devons nous comprendre des propos de Nicolas Sarkozy, que les jours de grève, des années précédentes auraient dû nous être payés ?

Est-ce de la méconnaissance ou de l’incompétence ?

Nous connaissons la volonté du nouveau président de briser le symbole de résistance sociale au libéralisme que représentent les cheminots, mais on ne peut prétendre unir les français et dans le même temps utiliser le mensonge et la démagogie pour stigmatiser une catégorie de travailleurs.

Non, Monsieur le Président, les jours de grève à la SNCF ne sont pas payés !

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...