SUD-Rail Normandie - Les nouvelles
 
Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Négociations salariales,
très loin du compte!!!

Malgré le contexte social très chargé dans lequel s'ouvraient ces négociations salariales du 1er mars 2007, les réponses de la direction sont loin d'être à la hauteur des revendications des cheminots, soit :

Mesures d’augmentation générale :biggrin

  • 0,4% au 1er février 2007
  • 0,3% au 1er mai 2007
Une nouvelle réunion salaire se tiendra en septembre pour tenir compte de l’inflation.
  • Pour les bas salaires, des revalorisations de prime devraient juste permettre de ne pas être en dessous du SMIC
SUD-Rail avait pourtant demandé de réelles négociations salariales tenant enfin compte de la perte du pouvoir d’achat subie par les cheminots.
En effet, depuis 25 ans, les diverses mesures d’austérité, de modération salariale et la hausse des prélèvements sociaux ont conduit à avoir aujourd’hui des travailleurs pauvres dans notre entreprise.
En cela, les cheminots ne se différencient guère du reste de la société.

Il est à noter que, pour la première fois, la direction a séparé la négociation sur les retraites des négociations salariales proprement dites en la renvoyant fin mars.
winkSUD-Rail condamne cette décision qui préfigure l’autonomisation programmée de notre caisse de retraites

Pour SUD-Rail, seule la mobilisation unitaire des cheminots, comme ils l’ont montré le 08 février 2007 en manifestant dans les rues de Paris, peut contraindre la direction à revoir sa copie sans attendre d’hypothétiques lendemains qui chantent.

Lire la suite Lire la suite

Négociations salariales,
très loin du compte!!!

Malgré le contexte social très chargé dans lequel s'ouvraient ces négociations salariales du 1er mars 2007, les réponses de la direction sont loin d'être à la hauteur des revendications des cheminots, soit :

Mesures d’augmentation générale :biggrin

  • 0,4% au 1er février 2007
  • 0,3% au 1er mai 2007
Une nouvelle réunion salaire se tiendra en septembre pour tenir compte de l’inflation.
  • Pour les bas salaires, des revalorisations de prime devraient juste permettre de ne pas être en dessous du SMIC
SUD-Rail avait pourtant demandé de réelles négociations salariales tenant enfin compte de la perte du pouvoir d’achat subie par les cheminots.
En effet, depuis 25 ans, les diverses mesures d’austérité, de modération salariale et la hausse des prélèvements sociaux ont conduit à avoir aujourd’hui des travailleurs pauvres dans notre entreprise.
En cela, les cheminots ne se différencient guère du reste de la société.

Il est à noter que, pour la première fois, la direction a séparé la négociation sur les retraites des négociations salariales proprement dites en la renvoyant fin mars.
winkSUD-Rail condamne cette décision qui préfigure l’autonomisation programmée de notre caisse de retraites

Pour SUD-Rail, seule la mobilisation unitaire des cheminots, comme ils l’ont montré le 08 février 2007 en manifestant dans les rues de Paris, peut contraindre la direction à revoir sa copie sans attendre d’hypothétiques lendemains qui chantent.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...