Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
63 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Communiqué de presse Fédéral - le 05/10/2005 16h56

__________________________________________..Solidaire.gif
SNCF : Très forte mobilisation des cheminots.

Les chiffres de grévistes, communiqués par la direction SNCF, montrent une très forte mobilisation des cheminots sur l’emploi, les salaires et la défense des entreprises publiques.

Avec 32, 30%, tous collèges confondus, l’action d’aujourd’hui se situe au dessus de celles du 2 juin (28,19%) et du 10 mars (32,00%).

Lorsque l’on sait que ces chiffres « prévisibles » sont revus à la hausse lors du résultat définitif, le gouvernement et la direction SNCF feraient bien de mesurer l’ampleur du mécontentement et de répondre, sans délai, aux revendications portées par les grévistes.

La fédération des syndicats SUD-rail se félicite de cette mobilisation interprofessionnelle et invite les travailleurs et les cheminots à débattre des formes d’action à mettre en œuvre si d’aventure l’autisme du gouvernement et de la direction persistait.

Que ce soit, sur les effectifs, les salaires, l’avenir de l’entreprise publique, des réponses doivent être données.

Pour la fédération des syndicats SUD-rail, la réussite, de cette grève et des manifestations, est une première étape. Il faut maintenant engager un processus de mobilisation prolongée, secteur public et secteur privé, pour faire céder ce gouvernement et cette direction.

Saint Denis le 4 octobre 2005 à 13H00

Lire la suite Lire la suite

__________________________________________..Solidaire.gif
SNCF : Très forte mobilisation des cheminots.

Les chiffres de grévistes, communiqués par la direction SNCF, montrent une très forte mobilisation des cheminots sur l’emploi, les salaires et la défense des entreprises publiques.

Avec 32, 30%, tous collèges confondus, l’action d’aujourd’hui se situe au dessus de celles du 2 juin (28,19%) et du 10 mars (32,00%).

Lorsque l’on sait que ces chiffres « prévisibles » sont revus à la hausse lors du résultat définitif, le gouvernement et la direction SNCF feraient bien de mesurer l’ampleur du mécontentement et de répondre, sans délai, aux revendications portées par les grévistes.

La fédération des syndicats SUD-rail se félicite de cette mobilisation interprofessionnelle et invite les travailleurs et les cheminots à débattre des formes d’action à mettre en œuvre si d’aventure l’autisme du gouvernement et de la direction persistait.

Que ce soit, sur les effectifs, les salaires, l’avenir de l’entreprise publique, des réponses doivent être données.

Pour la fédération des syndicats SUD-rail, la réussite, de cette grève et des manifestations, est une première étape. Il faut maintenant engager un processus de mobilisation prolongée, secteur public et secteur privé, pour faire céder ce gouvernement et cette direction.

Saint Denis le 4 octobre 2005 à 13H00

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...