Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 21 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
63 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
jpg/Icone_nouvelles/Pinoccio.jpgVRAI-FAUX 2 - le 06/03/2018 08h58

LE VRAI-FAUX DU RAPPORT SPINETTA

ou les vrais mensonges de la SNCF…

2. Est-il vrai que le rapport propose une reprise de la dette contre la fin du recrutement au statut ?

VRAI et FAUX. Le rapport Spinetta accompagne la reprise de la dette de la transformation de SNCF Reseau en Société Anonyme, nouveau pas vers la privatisation. Et comme la fin du statut est actée, les liens sont véritables. D’ailleurs, le rapport Spinetta est beaucoup plus mesuré que pour la suppression du statut en ce qui concerne la reprise de la dette. Sa recommandation est d’ailleurs très prudente : il faut « évaluer la possibilité de traiter une part de la dette de SNCF Réseau ». Il ne s’engage pas sur un montant ni sur une échéance et ne considère que la dette de SNCF Réseau. Le rapport parle d’une dette de la SNCF alors qu’il s’agit d’une dette d’Etat. Ces 50 milliards d’endettement sont le résultat de trente-cinq ans de politique publique des transports conduite par l’Etat. Qui plus est dans le cadre, souvent, d’une politique de clientélisme territorial. Tout le monde a un exemple de gare ou de desserte particulière construite pour répondre à la demande de tel ou tel responsable politique.

rolleyesVidéo d'illustrationrolleyes

Lire la suite Lire la suite

LE VRAI-FAUX DU RAPPORT SPINETTA

ou les vrais mensonges de la SNCF…

2. Est-il vrai que le rapport propose une reprise de la dette contre la fin du recrutement au statut ?

VRAI et FAUX. Le rapport Spinetta accompagne la reprise de la dette de la transformation de SNCF Reseau en Société Anonyme, nouveau pas vers la privatisation. Et comme la fin du statut est actée, les liens sont véritables. D’ailleurs, le rapport Spinetta est beaucoup plus mesuré que pour la suppression du statut en ce qui concerne la reprise de la dette. Sa recommandation est d’ailleurs très prudente : il faut « évaluer la possibilité de traiter une part de la dette de SNCF Réseau ». Il ne s’engage pas sur un montant ni sur une échéance et ne considère que la dette de SNCF Réseau. Le rapport parle d’une dette de la SNCF alors qu’il s’agit d’une dette d’Etat. Ces 50 milliards d’endettement sont le résultat de trente-cinq ans de politique publique des transports conduite par l’Etat. Qui plus est dans le cadre, souvent, d’une politique de clientélisme territorial. Tout le monde a un exemple de gare ou de desserte particulière construite pour répondre à la demande de tel ou tel responsable politique.

rolleyesVidéo d'illustrationrolleyes

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...