Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles

Tous en grève le jeudi 21 septembre

Avec plus de 400.000 manifestants, le 12 septembre, la première mobilisation contre les attaques du gouvernement Macron est un succès. A la SNCF, malgré la minimalisation de chiffres de grévistes par la direction, les cheminots ont largement répondu présents.

Pourtant nous savons qu’une seule journée, aussi réussie soit-elle, ne pourra à elle seule faire plier ce gouvernement. Il s’agit maintenant, dans un contexte où les appels aux grèves et aux manifestations se multiplient, que les cheminots répondent présents.

Allons nous les laisser nous traiter de fainéants sans rien dire !

Disons NON à cette arrogance !!

  • Affaiblissement des instances représentatives du personnel, suppression des CE et DP ainsi que des CHSCT auxquels les cheminots tiennent particulièrement, remplacés par une seule IRP « Comité Social et Economique »
  • En plafonnant les indemnités de licenciement, ce gouvernement instaure une autorisation de licencier à peu de frais et sans motifs valables, fragilisant l’avenir des contractuels du GPF
  • Création de CDD de 5 ans (au lieu de 18 mois aujourd’hui)
  • Assouplissement des licenciements.
  • Contournement des Syndicats pour valider des accords d’Entreprise.
  • Fin de la hiérarchie des normes.

Depuis la rentrée, nous sommes confrontés à une succession d’attaques ciblées anti-cheminots :

  • Chantage du Président Macron pour la reprise de la dette contre la réforme du régime spécial de retraite pour 2018/2019.
  • Filialisation de Gares & Connexions en prévision
  • Proposition de loi sur l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire (TGV, TET et TER), réalisée par les Sénateurs Hervé Maurey et Louis Nègre avec transfert possible des cheminots dans des Entreprises privées.
  • Affaiblissement des conseils de discipline
  • Acharnement médiatique qui laisse croire que les personnels du Groupe Public Ferroviaire (GPF) SNCF sont des nantis
  • Remise en cause de nos Facilités de Circulation
  • Suppression de centaines de postes de cheminots à venir
  • Réorganisations à tout va (ESV, EST, EIC…)

Il est temps de relever la tête, car demain, nous risquons de nous réveiller trop tard,

muselés et baladés comme de vulgaires pions.

Lire la suite Lire la suite

Tous en grève le jeudi 21 septembre

Avec plus de 400.000 manifestants, le 12 septembre, la première mobilisation contre les attaques du gouvernement Macron est un succès. A la SNCF, malgré la minimalisation de chiffres de grévistes par la direction, les cheminots ont largement répondu présents.

Pourtant nous savons qu’une seule journée, aussi réussie soit-elle, ne pourra à elle seule faire plier ce gouvernement. Il s’agit maintenant, dans un contexte où les appels aux grèves et aux manifestations se multiplient, que les cheminots répondent présents.

Allons nous les laisser nous traiter de fainéants sans rien dire !

Disons NON à cette arrogance !!

  • Affaiblissement des instances représentatives du personnel, suppression des CE et DP ainsi que des CHSCT auxquels les cheminots tiennent particulièrement, remplacés par une seule IRP « Comité Social et Economique »
  • En plafonnant les indemnités de licenciement, ce gouvernement instaure une autorisation de licencier à peu de frais et sans motifs valables, fragilisant l’avenir des contractuels du GPF
  • Création de CDD de 5 ans (au lieu de 18 mois aujourd’hui)
  • Assouplissement des licenciements.
  • Contournement des Syndicats pour valider des accords d’Entreprise.
  • Fin de la hiérarchie des normes.

Depuis la rentrée, nous sommes confrontés à une succession d’attaques ciblées anti-cheminots :

  • Chantage du Président Macron pour la reprise de la dette contre la réforme du régime spécial de retraite pour 2018/2019.
  • Filialisation de Gares & Connexions en prévision
  • Proposition de loi sur l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire (TGV, TET et TER), réalisée par les Sénateurs Hervé Maurey et Louis Nègre avec transfert possible des cheminots dans des Entreprises privées.
  • Affaiblissement des conseils de discipline
  • Acharnement médiatique qui laisse croire que les personnels du Groupe Public Ferroviaire (GPF) SNCF sont des nantis
  • Remise en cause de nos Facilités de Circulation
  • Suppression de centaines de postes de cheminots à venir
  • Réorganisations à tout va (ESV, EST, EIC…)

Il est temps de relever la tête, car demain, nous risquons de nous réveiller trop tard,

muselés et baladés comme de vulgaires pions.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...