Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Communique_P.jpgCommuniqué de presse 07 juin - le 07/06/2016 15h10

rolleyesCommuniqué de presse du 07 juinrolleyes

Un accord d’entreprise qui ne change rien !

La Direction de l’entreprise SNCF déclare que les conditions de travail des cheminot(e)s sont maintenues. Après une journée et une nuit de négociation, SUD-Rail peut l’affirmer, on en est loin...

Avec sa lecture bien particulière des textes, la direction, avec le soutien de l’UNSA et de la CFDT, a coécrit un accord d’entreprise qui va intégrer certaines dispositions de l’accord de branche et sur certains points dégrader le quotidien des cheminot(e)s.
La Direction est allée jusqu’à transcrire l’article 2 de loi EL Khomri dans l’article 49 de l’accord qui permet de déroger à toutes règles de l’accord d’entreprise. Les cheminots ont donc raison de s’inscrire dans une convergence de lutte avec la « loi travail. »

Bilan : un accord d’entreprise précaire, un accord de branche régressif et un décret à minima... On continue!

Le secrétaire d’état chargé des transports ne souhaite pas imposer la reprise des négociations sur la Convention Collective Nationale suivant ainsi les directives du patronat. C’est pourtant la revendication des grévistes et des assemblées générales pour éviter tout dumping social dans le ferroviaire.
SUD-Rail appelle le gouvernement à revoir son décret socle en reprenant à minima les dispositions de notre réglementation actuelle seule garante de la sécurité ferroviaire.


Fort de ce constat SUD-Rail appelle à poursuivre et à amplifier la grève comme viennent de le faire l’ensemble des assemblées générales.

Lire la suite Lire la suite

rolleyesCommuniqué de presse du 07 juinrolleyes

Un accord d’entreprise qui ne change rien !

La Direction de l’entreprise SNCF déclare que les conditions de travail des cheminot(e)s sont maintenues. Après une journée et une nuit de négociation, SUD-Rail peut l’affirmer, on en est loin...

Avec sa lecture bien particulière des textes, la direction, avec le soutien de l’UNSA et de la CFDT, a coécrit un accord d’entreprise qui va intégrer certaines dispositions de l’accord de branche et sur certains points dégrader le quotidien des cheminot(e)s.
La Direction est allée jusqu’à transcrire l’article 2 de loi EL Khomri dans l’article 49 de l’accord qui permet de déroger à toutes règles de l’accord d’entreprise. Les cheminots ont donc raison de s’inscrire dans une convergence de lutte avec la « loi travail. »

Bilan : un accord d’entreprise précaire, un accord de branche régressif et un décret à minima... On continue!

Le secrétaire d’état chargé des transports ne souhaite pas imposer la reprise des négociations sur la Convention Collective Nationale suivant ainsi les directives du patronat. C’est pourtant la revendication des grévistes et des assemblées générales pour éviter tout dumping social dans le ferroviaire.
SUD-Rail appelle le gouvernement à revoir son décret socle en reprenant à minima les dispositions de notre réglementation actuelle seule garante de la sécurité ferroviaire.


Fort de ce constat SUD-Rail appelle à poursuivre et à amplifier la grève comme viennent de le faire l’ensemble des assemblées générales.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...