Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

La Grève 24 mai - le 25/05/2016 22h36

Entete_LaGreve.jpg

 

rolleyes 24 mai 2016 rolleyes

FACE A LA LUTTE DES CHEMINOTS,
La direction multiplie les annonces, reprise par ses alliés !
Ensemble, gagnons nos conditions de travail !

Sur  le  décret-Socle  en  lien  direct  avec  la  loi  Travail,  depuis  2  mois,  le  gouvernement  a  refusé d’apporter une quelconque modification à son projet jugé par tous rétrograde !
Sur la CCN (Convention Collective Nationale), quelques aménagements encore loin du RH 0077 ont été apportés, fixant un écart entre les cheminots et le reste des travailleurs du rail, qui permettra aux patrons du rail de nous expliquer qu’il faut réduire le nombre d’emplois, baisser les salaires, recourir à la sous-traitance et arrêter l’embauche au statut !
Sur l’accord d’entreprise, avec la grève illimitée lancée par la Fédération SUD-Rail, face au risque que représentait une jonction des luttes, le gouvernement a insisté pour que la SNCF apporte de nouvelles réponses pour se rapprocher du RH 0077.
Bien que la direction se défende que la loi El Khomri s’applique à la SNCF, elle pense avoir trouvé un moyen de le faire croire aux cheminots, en disant que l’accord sera signé « à durée indéterminée » pour  contourner  les  dispositions  de  la  loi  Travail,  mais  elle  oublie  de  dire  qu’en  cas  de  difficultés économiques,  l’entreprise  reste  en  capacité  de  dénoncer  unilatéralement  un  tel  accord…  avec  un préavis de 3 Mois. Combien de temps faudra-t-il attendre, pour que la direction utilise ce moyen pour revenir  sur  l’accord  d’entreprise  et  fasse  retomber  les  cheminots  à  la  convention  collective ?  Sans doute pas longtemps…


CE QUE LES PATRONS VEULENT NOUS VOLER dans la CCN !

eek Nombre de jours fériés 5 contre 11 : - 6 Jours !
eek Limite maxi portée à 200 Km / navette Fret : c’est un acquis pour les patrons qui veulent casser le
dictionnaire des filières et amplifier le transfert de charges de TB vers TA.  

eek Nombre de jours de repos, 104 (Séd), 113 (séd/Sécurité) et 117 (adc, au lieu de 126).  
eek Nombre  de  jours  non  travaillés  moyen  pour  les  sédentaires de  137  contre  163  (125  RP  +  10
Fériés + 28 congés), soit – 26 jours !

eek Nombre de jours non travaillés moyen roulant de 148 contre 166, soit – 18 jours !
eek  Amplitude normale de journée : + 2 heures.
eek  Amplitude du repos journalier : - 2 heures.
eek  Nombre de repos doubles : 36 au lieu de 52.
eek  La  garantie  du  nombre  de  22  Sa-Di  est abaissée à 14 et devient SA-DI et DI-LU !!!
eek 19/6 avec taquets de + ou – 4 hrs en FS et + ou – 3 heures en PS.
eek  Augmentation  des  taquets  conduite  19/6  et double RHR.

A  ce  stade  des  négociations,  les patrons  restent  les  grands gagnants  avec  une  convention  collective  qui  leur  permettra d’organiser  le  dumping  social  entre  les  salariés  des  différentes entreprises, au sein même de la SNCF et d’accélérer la privatisation.

MOTION DES GREVISTES
AG DE PARIS-EST

Nous  revendiquons donc  le  retrait  de  la  loi travail  et  un  décret-socle avec  comme  base minimale  le  RH077. Pas  une  minute  en plus,  pas  un  repos  en moins.  Nous  avons choisi  la  grève reconductible  comme moyen d’action, seul à même de faire  reculer les  attaques  du patronat  et  de  son gouvernement.
Plusieurs  secteurs professionnels  dont  les raffineries  ont  déjà
choisi  ce  mode d’action,  tout  comme une  frange  déterminée de  cheminots  déjà  dans la bagarre. Alors que le calendrier  des négociations  arrive bientôt  à  échéance, c’est  le  moment  d’y aller  tous  ensemble  !
Notre  force  c’est  notre nombre  et  notre détermination,  notre faculté  à  agir  pour étendre  la  grève,  ainsi qu’à  la  contrôler.
Aujourd’hui  de nombreux  cheminots attendent  un  appel commun  des  OS  pour se lancer dans la grève reconductible  le  plus tôt  possible.  Il  est  de votre responsabilité de les  entendre  et  de  les écouter.  Un  appel commun  renforcerait  la confiance  des cheminots  par  le nombre  dans  leur capacité à gagner !

Soyons encore plus unis à la base !
 
Tous  les  jours,  le  mouvement  s’amplifie  avec  de  nouveaux secteurs  qui  entrent  dans  la  lutte,  comme  par  exemple  les Raffineries  –  Routiers  –  SNCF  –  RATP  –  PTT  –  Secteur Automobile – industries…                                                                       
Partout,  les  grévistes  interpellent  les  organisations syndicales  qui combattent les régressions sociales que veulent passer en force le patronat et le gouvernement pour que le rail se joigne  au  mouvement,  c’est  bien  ensemble  que  nous  gagnerons aussi  sur  nos  conditions  de  travail.  Loi  Travail,  convention collective  du  ferroviaire  et  accord  d’entreprise  sont  intimement liés ; dire l’inverse, serait mentir aux travailleurs du rail !
 


Extrait de la motion des cheminots en grève venus
interpeller les fédérations (SUD-Rail, CGT Cheminots,
UNSA, CFDT) réunies en interfédérale.  ========>


La grève illimitée, dans l’unité, partout, tous ensembles, pour gagner, c’est ce que réclament les cheminots dans les assemblées générales…  C’est le mandat que SUD-Rail est allé porter lors de l’interfédérale qui s’est déroulé le 24 au soir :
Que les autres organisations s’engagent au plus vite dans la grève reconductible !

 

La fédération CGT des cheminots a annoncé vouloir s’inscrire dans la grève reconductible à partir du 31 Mai. Elle a déposé un préavis de grève en ce sens.
Un mouvement historique est en marche !
Après 1995, jamais les conditions n’avaient autant permis d’envisager une victoire sociale.
Les luttes en cours et la détermination des cheminots, soutenues par SUD-Rail, les mobilisations en cours et à venir dans de nombreux secteurs de la société, exigeaient une grève illimitéeet unitaire.
Les appels des fédérations au 31 mai doivent  trouver un prolongement dans les AG, dans lesactions et créer les conditions d’un « tous ensemble pour gagner ! » 


TOUS ENSEMBLE, EXIGEONS, par la grève :
Un décret socle et une Convention
collective Ferroviaire au minima à la
hauteur du RH 0077 !
Le retrait du plan Valls et de sa loi El
Khomri !
 

[Télécharger le tract]pdf.gif