Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

greve_carre.jpgLa grève ? Quelle grève ? - le 21/05/2016 19h05

La grève ? Où en sommes nous ?

Les syndicats

La CGT :

Contre la loi El-Khomry, la CGT incite les routiers, les raffineries, Aéroport de Paris, Air France a débrayer et pour la plupart à se lancer dans une grève reconductible. Un peu partout, sauf à la SNCF, où on ne mélange pas les torchons avec les serviettes. La CGT Cheminots fait le constat du blocage de l’UTP en ce qui concerne les négociations de la Convention Collective Nationale et a demandé aux cheminots de se mobiliser sur des préavis de grèves carrés de 48 heures reconductibles chaque semaine à partir du 17 mai 2016. Les cheminots et les adhérents CGT autres que SNCF ont vraiment du mal à comprendre les motivations de la CGT Cheminots…

La CFDT :

Pour elle, le constat est sans appel, le compte n’y est pas. Elle a déposé un prévis de grève reconductible à partir du 31 mai 2016. Comme à son habitude, la CFDT utilise la pression exercée par les autres OS qui se sont déjà mises en grève pour « négocier » et on sait comment elle négocie. Rappelez-vous lors des dernières grèves concernant les retraites où elle avait claironné haut et fort que les cheminots n’étaient pas concernés. On connaît la suite. Cependant, et c’est important, la CFDT n’a pas la même vision que la CGT et SUD-Rail. Pour elle, Décret socle + CCN + Accords d’entreprises = RH00077

L’UNSA :

L’UNSA marque la CFDT à la culotte et propose également un préavis de grève reconductible à partir du 31 mai 2016. L’UNSA revendique la nécessité de pouvoir apprécier l’organisation future sur l’ensemble des trois niveaux (Décret + CCN + Accords entreprises).

Et SUD-Rail alors ?

Pour SUD-Rail, l’unité syndicale s’avère très difficile dans ce contexte. La fédération SUD-Rail a consulté ses différents syndicats régionaux et il a été décidé à la majorité de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 17 mai 2016. Les débats ont été difficiles car certaines régions (en particulier Parisiennes) préféraient partir vers le 10 juin pour bloquer l’Euro. Comme pour chaque grève, SUD-Rail a laissé le choix aux grévistes de décider de la suite des événements lors des Assemblées Générales. La grève appartient aux grévistes, c’est donc aux grévistes de décider de la suite du mouvement lors des votes en AG.

Pourquoi Décret socle + CCN + Accords d’entreprises est un très mauvais calcul ?

Cette équation, si elle est obtenue, ne fera que repousser l’échéance. En effet, lors de l’arrivée de la concurrence, des appels d’offres TER, la SNCF, comme pour le Fret avec VFLI, pourra proposer une de ses filiales appliquant elle, la CCN bien inférieure au RH00077 actuel. Comme déjà annoncé, des clauses de reprise du personnel SNCF seront mises en place. Le personnel appliquera alors….. la CCN. Si la SNCF ne propose pas de filiale, son personnel appliquant un accord d’entreprise proche du RH00077 sera directement en concurrence avec du personnel appliquant la CCN au ras des pâquerettes. Dans les 2 cas, on est perdant…

Et maintenant ?

Si toutes les OS ont fait le même constat concernant le blocage de l’UTP, certaines OS préfèrent attendre en se servant de la pression exercée par les préavis déposés par les autres, et menacent de partir à leur tour si elles n’obtiennent pas satisfaction, à savoir : Décret socle + CCN + Accords d’entreprise = RH00077 (ou s’y approchant fortement). Ensuite, comme d’habitude, elles crieront « victoire » et démontreront que les cheminots qui sont partis en grève avec les autres OS ont inutilement perdus des forces et de l’argent, comme d’habitude…

Reste la CGT, FO et SUD-Rail qui sont à peu près sur la même longueur d’onde sur les revendications. Si FO et SUD-Rail arrivent à se mettre d’accord sur des modalités de grève (reconductible), la CGT refuse de s’associer aux autres OS et propose un système de grève qu’elle a pourtant largement critiqué quand SUD-Rail l’avait mis en place pour un autre conflit.

Que faut-il faire alors ?

La meilleure solution consiste à aligner la CCN au niveau du RH00077. Ainsi, les conditions de travail des salariés ne serviraient plus de variable d’ajustement et en cas de transfert d’une entreprise à une autre, les salariés du rail garderaient sensiblement les mêmes « avantages ». Il ne faut donc pas compter sur l’UNSA et la CFDT.

En ce qui concerne les modalités de grève, la CGT joue à un drôle de jeu. Elle ne peut pas être contre la loi El-Khomry, envoyer ses troupes en grève reconductible et sur la même période demander aux cheminots de faire une grève de 48 heures. Pourquoi autant de réticence ? De quoi a t-elle peur ? Veut-elle absolument sortir du lot pour prouver qu’elle a raison et qu’en cas d’échec, reporter la faute sur les autres OS ?

En attendant, ce sont les cheminots qui trinquent :

C’est la pire attaque contre les agents de la SNCF, celle qui devait enflammer les cheminots à la moindre étincelle.

Entre stratégies syndicales différentes, revendications différentes, les cheminots ne comprennent plus les positions des OS qui sont considérer comme des « politiques »…

Devant ce « bordel » déroutant, SUD Rail pense que sa position est la bonne : « laisser aux agents de décider de leur avenir en AG, laisser les agents demander des comptes aux OS et réclamer une entente syndicale la plus large sur un sujet aussi grave que nos conditions de travail ».

Vous ne savez pas où vous en êtes :

Posez-vous cette question : « A combien de jours de grève, j’estime le RH00077 ? ».

  • Si vous êtes proche de 0, l’UNSA et la CFDT vous attendent.
  • Si vous considérez qu’il faut s’économiser jusqu’à vos congés annuels, approchez-vous de la stratégie de la CGT
  • Si vous considérez qu’un mois de grève n’est rien à côté du temps qu’il vous reste à faire avant de partir en retraite, alors rendez-vous aux AG, votez et décidez de votre avenir.

Le syndicat est un outil qui appartient aux salariés

et non une centrale qui dicte des ordres à son chien fidèle…

eek Adhérer à SUD-Rail eek

tongue(Merci à nos copains de Paris SUD-Est pour ce point de situation)