Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 126 membres
Connectés :
membressudrailnormandie
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles

Communiqué de presse :

Les 12 et 13 avril, le gouvernement et les directions des entreprises ferroviaires ouvrent les négociations de la Convention Collective National sur l’organisation du travail de la branche ferroviaire. Les propositions patronales (union des transports publics) sont très éloignées de la réglementation du travail à la SNCF. (Décret n°99-1161 du 29 décembre 1999 relatif à la durée du travail du personnel de la Société nationale des chemins de fer français) Notre réglementation n’est pas sortie de l’esprit ultra libéral d’un politique mais s’est forgée au gré des accidents qui ont marqué l’histoire de la SNCF. Le gouvernement dans sa logique de casse sociale façon « El Khomri » nie cet historique et prépare une attaque sans précédent sur les conditions de travail des cheminots-es. La fédération SUD-Rail revendique une convention collective de haut niveau. Notre réglementation actuelle doit être améliorée. Une convention collective de haut niveau est la seule garantie d’un haut niveau de sécurité ferroviaire. De plus, la fédération SUD-Rail dénonce le discours de la direction SNCF laissant croire que l’accord d’entreprise permettra de conserver des conditions de travail identiques à ce que les cheminots connaissent actuellement. Seul un accord de branche regroupant l’ensemble des entreprises du ferroviaire permettra d’éviter tout dumping social. C’est pour cela que la fédération SUD- Rail appelle tous les travailleurs du rail à se rassembler le 13 avril à partir de 11h00 place des 5 martyres, Paris Montparnasse, lieu des négociations de la future Convention Collective Nationale.

Lire la suite Lire la suite

Communiqué de presse :

Les 12 et 13 avril, le gouvernement et les directions des entreprises ferroviaires ouvrent les négociations de la Convention Collective National sur l’organisation du travail de la branche ferroviaire. Les propositions patronales (union des transports publics) sont très éloignées de la réglementation du travail à la SNCF. (Décret n°99-1161 du 29 décembre 1999 relatif à la durée du travail du personnel de la Société nationale des chemins de fer français) Notre réglementation n’est pas sortie de l’esprit ultra libéral d’un politique mais s’est forgée au gré des accidents qui ont marqué l’histoire de la SNCF. Le gouvernement dans sa logique de casse sociale façon « El Khomri » nie cet historique et prépare une attaque sans précédent sur les conditions de travail des cheminots-es. La fédération SUD-Rail revendique une convention collective de haut niveau. Notre réglementation actuelle doit être améliorée. Une convention collective de haut niveau est la seule garantie d’un haut niveau de sécurité ferroviaire. De plus, la fédération SUD-Rail dénonce le discours de la direction SNCF laissant croire que l’accord d’entreprise permettra de conserver des conditions de travail identiques à ce que les cheminots connaissent actuellement. Seul un accord de branche regroupant l’ensemble des entreprises du ferroviaire permettra d’éviter tout dumping social. C’est pour cela que la fédération SUD- Rail appelle tous les travailleurs du rail à se rassembler le 13 avril à partir de 11h00 place des 5 martyres, Paris Montparnasse, lieu des négociations de la future Convention Collective Nationale.

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...