Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
jpg/Plus_solidaires-Pt.gifLe 08 octobre 2015 - le 28/09/2015 12h02

Le 8 octobre en grève et dans la rue, préparons la riposte !


Le 8 octobre, préparons les manifestations dans l’unité, à la base !

ROUEN : Rassemblement cheminots à 09h30 à la gare. Motion, puis jonction avec le rassemblement interpro

ROUEN: Interpro à 10h00 devant l'OMNIA

LE HAVRE: Interpro à 12h00 devant SIDEL à OCTEVILLE

DIEPPE: Interpro à 10h30 à la gare

EVREUX: Interpro 11h00 Préfecture
 
Ensemble, dans toutes les régions les préavis déposés nous permettrons de nous rassembler !                
Soyons des millions à exiger un autre partage des richesses, des réponses urgentes aux situations graves que nous vivons et débattons des conditions d’une action de masse, reconductible.
 
Le 8 octobre, doit permettre de franchir un palier dans la construction du mouvement d’ampleur nécessaire à une autre organisation de la société !


Le 8 Octobre préparons la riposte…
 
...Pour annuler la réforme des retraites,  
qui remet en cause le système par répartition, oblige les salariés à travailler plus longtemps et à partir avec une retraite incomplète !


...Pour annuler la  réforme du travail, (ANI accord national interprofessionnel signé, soutenu par la CFDT et l’UNSA)  
ou le patronat et le gouvernement n’hésitent pas, eux, à  s’attaquer aux revenus  du travail, à licencier y compris les fonctionnaires plus facilement, à diminuer  les salaires.


...Pour annuler la réforme du système ferroviaire qui constitue un pas de plus vers la privatisation, vers la destruction du service public ferroviaire. Comme pour les autres réformes, la question de la répartition des richesses a été écartée afin de programmer demain sous le prétexte de la dette :  
des suppressions de trains, de lignes, d’effectifs, un gel des salaires contre toujours plus de souffrance pour les cheminot-es et toujours moins d’égalité d’accès au transport par train pour les usagers.  


Le 8 octobre unifions les luttes pour :  
 
•  Mettre à niveau les emplois pour assurer un travail de qualité, pouvoir prendre ses congés, ne pas être stressé au travail, et risquer sa vie.
•  Stopper immédiatement l’utilisation abusive du RH 0077,
•  Revaloriser les salaires en tenant compte de la baisse du pouvoir d’achat
•  Déployer les moyens nécessaires à une sécurité optimale.

Des cheminot-e-s  sont déjà dans la lutte

Au Matériel, des préavis sont en cours pour lutter contre un plan gigantesque de licenciement, pour refuser l’externalisation de la filière matériel et l’application d’une convention collective au rabais !

A l’INFRA Circulation pour gagner le retour à une organisation transverse de la production et de la gestion des circulations ferroviaires.
 
Dans les CMGA, Agences familles pour une mise à niveau des effectifs, une reconnaissance de leur métier et une revalorisation de la prime de travail.
 
A l’EQUIPEMENT pour exiger la couverture immédiate des cadres d’organisation dans tous les établissements. L’arrêt immédiat de l’utilisation abusive d’emplois précaires comme les intérimaires.

Dans les ECT, des préavis sont déposés pour refuser l’EAS, la déqualification du métier dont rêve la direction pour supprimer le code prime 24 et appliquer une règlementation sédentaire et au final confier à d’autres les missions relevant du métier d’ASCT.
 
Dans les gares, pour réclamer des embauches et refuser le plan de suppression des vendeurs d’ici 2020, visant à
une baisse de 50 % des ventes directes !  Pour refuser la polyvalence et au contraire réclamer le respect du 
dictionnaire des filières.
 
TRACTION : une DCI est en cours pour obtenir des effectifs ADC suffisants. Plan de transport non assuré, dégradation des conditions de travail, augmentation des écarts sécurité, non respect du RH 077, recours à des ADC  retraités et Pool FAC. Cela doit Cesser !

Le 8 octobre agissons tous ensemble,  et ne les laissons pas brader notre règlementation et notre statut, avec leur réforme du ferroviaire, qui ne devait rien changer !
 
La réalité que nous vivons est tout autre : la direction met tout en œuvre pour affaiblir le rapport de force des organisations syndicales qui se sont opposées à la réforme et mettre en place une convention collective à la baisse par rapport au RH 077 et au statut des cheminot-es !  
 
Depuis la réforme : Gel des salaires, Réorganisation et mobilité contrainte, Déroulement de carrière ralentit, conditions de travail dégradées, roulement tendus… chaque jour c’est nous qui en subissons les conséquences, par eux, qui l’ont mise en place !  
 
C’est cette réforme qui a ouvert la possibilité de remplacer des trains par des Bus  
dans la loi Macron, de supprimer des TET avec le rapport Duron.

La fédération SUD-Rail appelle à la mobilisation générale partout et dans tous les métiers.

Un préavis de plusieurs mois,  contre la casse de la filière gare a été déposé pour lutter contre les suppressions d’emplois, et l’ouverture de négociation  pour une reconnaissance des métiers de l’exploitation.

Macron, Duron, Rebsamen…

ils s’unissent pour nous reprendre des droits !

Le 8 octobre et après, créons les conditions d’une mobilisation d’ampleur, pour qu’ils nous rendent ce qu’ils nous ont volé !

Les Fédérations Syndicales de Cheminots CGT et  SUD-Rail, conformément à l’article L2512-2 du Code du Travail, ont déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble du personnel de la SNCF ainsi que les personnels amenés à les remplacer.

  • du mercredi 7 octobre 2015 à 19h00  
  • au vendredi 9 octobre 2015 à 08h00  
     

Le 8 octobre, Unifions les luttes !

SUD_Rail1.gif  

Lire la suite Lire la suite

Le 8 octobre en grève et dans la rue, préparons la riposte !


Le 8 octobre, préparons les manifestations dans l’unité, à la base !

ROUEN : Rassemblement cheminots à 09h30 à la gare. Motion, puis jonction avec le rassemblement interpro

ROUEN: Interpro à 10h00 devant l'OMNIA

LE HAVRE: Interpro à 12h00 devant SIDEL à OCTEVILLE

DIEPPE: Interpro à 10h30 à la gare

EVREUX: Interpro 11h00 Préfecture
 
Ensemble, dans toutes les régions les préavis déposés nous permettrons de nous rassembler !                
Soyons des millions à exiger un autre partage des richesses, des réponses urgentes aux situations graves que nous vivons et débattons des conditions d’une action de masse, reconductible.
 
Le 8 octobre, doit permettre de franchir un palier dans la construction du mouvement d’ampleur nécessaire à une autre organisation de la société !


Le 8 Octobre préparons la riposte…
 
...Pour annuler la réforme des retraites,  
qui remet en cause le système par répartition, oblige les salariés à travailler plus longtemps et à partir avec une retraite incomplète !


...Pour annuler la  réforme du travail, (ANI accord national interprofessionnel signé, soutenu par la CFDT et l’UNSA)  
ou le patronat et le gouvernement n’hésitent pas, eux, à  s’attaquer aux revenus  du travail, à licencier y compris les fonctionnaires plus facilement, à diminuer  les salaires.


...Pour annuler la réforme du système ferroviaire qui constitue un pas de plus vers la privatisation, vers la destruction du service public ferroviaire. Comme pour les autres réformes, la question de la répartition des richesses a été écartée afin de programmer demain sous le prétexte de la dette :  
des suppressions de trains, de lignes, d’effectifs, un gel des salaires contre toujours plus de souffrance pour les cheminot-es et toujours moins d’égalité d’accès au transport par train pour les usagers.  


Le 8 octobre unifions les luttes pour :  
 
•  Mettre à niveau les emplois pour assurer un travail de qualité, pouvoir prendre ses congés, ne pas être stressé au travail, et risquer sa vie.
•  Stopper immédiatement l’utilisation abusive du RH 0077,
•  Revaloriser les salaires en tenant compte de la baisse du pouvoir d’achat
•  Déployer les moyens nécessaires à une sécurité optimale.

Des cheminot-e-s  sont déjà dans la lutte

Au Matériel, des préavis sont en cours pour lutter contre un plan gigantesque de licenciement, pour refuser l’externalisation de la filière matériel et l’application d’une convention collective au rabais !

A l’INFRA Circulation pour gagner le retour à une organisation transverse de la production et de la gestion des circulations ferroviaires.
 
Dans les CMGA, Agences familles pour une mise à niveau des effectifs, une reconnaissance de leur métier et une revalorisation de la prime de travail.
 
A l’EQUIPEMENT pour exiger la couverture immédiate des cadres d’organisation dans tous les établissements. L’arrêt immédiat de l’utilisation abusive d’emplois précaires comme les intérimaires.

Dans les ECT, des préavis sont déposés pour refuser l’EAS, la déqualification du métier dont rêve la direction pour supprimer le code prime 24 et appliquer une règlementation sédentaire et au final confier à d’autres les missions relevant du métier d’ASCT.
 
Dans les gares, pour réclamer des embauches et refuser le plan de suppression des vendeurs d’ici 2020, visant à
une baisse de 50 % des ventes directes !  Pour refuser la polyvalence et au contraire réclamer le respect du 
dictionnaire des filières.
 
TRACTION : une DCI est en cours pour obtenir des effectifs ADC suffisants. Plan de transport non assuré, dégradation des conditions de travail, augmentation des écarts sécurité, non respect du RH 077, recours à des ADC  retraités et Pool FAC. Cela doit Cesser !

Le 8 octobre agissons tous ensemble,  et ne les laissons pas brader notre règlementation et notre statut, avec leur réforme du ferroviaire, qui ne devait rien changer !
 
La réalité que nous vivons est tout autre : la direction met tout en œuvre pour affaiblir le rapport de force des organisations syndicales qui se sont opposées à la réforme et mettre en place une convention collective à la baisse par rapport au RH 077 et au statut des cheminot-es !  
 
Depuis la réforme : Gel des salaires, Réorganisation et mobilité contrainte, Déroulement de carrière ralentit, conditions de travail dégradées, roulement tendus… chaque jour c’est nous qui en subissons les conséquences, par eux, qui l’ont mise en place !  
 
C’est cette réforme qui a ouvert la possibilité de remplacer des trains par des Bus  
dans la loi Macron, de supprimer des TET avec le rapport Duron.

La fédération SUD-Rail appelle à la mobilisation générale partout et dans tous les métiers.

Un préavis de plusieurs mois,  contre la casse de la filière gare a été déposé pour lutter contre les suppressions d’emplois, et l’ouverture de négociation  pour une reconnaissance des métiers de l’exploitation.

Macron, Duron, Rebsamen…

ils s’unissent pour nous reprendre des droits !

Le 8 octobre et après, créons les conditions d’une mobilisation d’ampleur, pour qu’ils nous rendent ce qu’ils nous ont volé !

Les Fédérations Syndicales de Cheminots CGT et  SUD-Rail, conformément à l’article L2512-2 du Code du Travail, ont déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble du personnel de la SNCF ainsi que les personnels amenés à les remplacer.

  • du mercredi 7 octobre 2015 à 19h00  
  • au vendredi 9 octobre 2015 à 08h00  
     

Le 8 octobre, Unifions les luttes !

SUD_Rail1.gif  

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...