Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

Ouverture des négociations sur l’intéressement, première conséquence:

pas d’accord salarial pour l’année 2015.

A SUD-Rail nous le disons depuis plusieurs années, l’argent distribué en dividende salarial, c’est de l’argent en moins au titre d’augmentation générale des salaires. Or une augmenttiaon générale aussi petite soit elle, compte entièrement pour le calcul de la pension de retraite, ce n’est pas le cas de l’intéressement.

L’année où la SNCF remet sur la table un accord d’intéressement elle nous annonce en même temps que nous ne connaitrons pas d’augmentation générale de salaire. 2015 sera donc une année blanche en terme d’augmentation de salaire, ce n’était pas arrivé depuis l’accord 35 heures en 1999.

Dividende salarial 2014, une mauvaise réponse à un vrai problème.

Nous recevrons donc 100 euros brut sur notre paie de février au titre de dividende salarial pour l’année 2014.

Alors ces 100 euros brut nous les prendrons car ils sont le fruit de notre travail et qu’en ces temps de crise tout est bon à prendre.

Pour autant nous ne sommes pas dupes:

  • Car cet argent provient pour partie de la suppression de milliers de postes de cheminots.
  • Car ce dividende a été divisé par 3 par rapport à l’année dernière et divisé par 4 par rapport à l’année 2011. Le dividende salarial étant directement lié aux résultats de l’entreprise, en ces périodes de crise et de réduction du trafic, il serait suicidaire de baser nos aspirations salariales sur les résultats de la SNCF.
  • Car ce que la direction nous donne en dividende, c’est de l’argent en moins pour l’augmentation générale des salaires.
  • Car la réforme ferroviaire va instaurer une nouvelle règle: la différence de traitement entre cheminots. En effet il y aura un accord pour chacun des 3 EPIC, donc la possibilité d’avoir différentes rémunérations en fonction de votre EPIC d’a5ache.

Pendant qu’on se déchire sur 100 euros brut nos dirigeants se gavent

450.000 euros: C’est le salaire annuel en 2013 de Guillaume Pepy (PDG), de Jean-Pierre Farandou (président de KEOLIS) et de Marie-Christine Lombard (Directrice générale). 500smic.jpg

Soit un salaire mensuel brut de 37.500 euros par mois. Pour rappel, le traitement mensuel d’un qualif A position 4, est de 1251 euros. Celui d’un qualif H en fin de carrière de 4.584 Euros.

En comparaison, le salaire mensuel de Louis Gallois, notre ancien PDG, était de 15.000 euros. Plus nos grands dirigeants s’octroient des salaires astronomiques, plus ils nous expliquent que nous sommes beaucoup trop payés...

Nous vivons vraiment une époque formidable!!!

2015_Salaires.jpg

[Télécharger le tract]

SUD_Rail1.gif