Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles

Bandeau_reforme_ferrov.jpg

Dernier avertissement avant la grève reconductible.

Tous en grève le 12 décembre.

Préavis SUD-Rail, CGT et UNSA du mercredi 11 décembre à 19 heures au vendredi 13 décembre à 08h00.

 

La réforme de 1997 a permis à Pépy de casser l’entreprise...

La réforme de 1997 défendue alors par Pépy lui a permis de séparer l’entreprise en activités, et de multiplier les plans successifs. Il dénonce aujourd’hui sa propre réforme pour poursuivre la casse.

Le plan FRET a servi de laboratoire et comme ceux qui ont suivi ils sont contraires à nos orientations en faveur d’une SNCF unique et intégrée, pour un système ferroviaire répondant aux besoins de la nation sur le plan social, économique, écologique et technique.

 

...c’est pourquoi il nous faut une autre réforme !

La réforme proposée du gouvernement et de la direction, n’apporte aucune réponse sérieuse aux demandes des usagers, des cheminot-es et de leurs organisations syndicales. Elle ne règle en rien les questions du fonctionnement et de la dette. Au contraire elle complexifie l’organisation interne, menace le statut et la règlementation en place à la SNCF. Elle sera mise en débat à l’assemblée début 2014 !

 

Mobilisons nous contre leur réforme et créons le rapport de force pour imposer, dans les négociations, les bases de cette autre réforme que nous voulons.

Un seul contrat de plan ou convention avec l’Etat. Les objectifs et les moyens ne peuvent pas être appréciés séparément pour la Gestion de l’Infrastructure d’une part, pour l’Exploitation ferroviaire d’autre part ; cela constituerait un ferment de désintégration.

Le Conseil d’Administration de l’entreprise publique unifiée doit être unique et coordonner les activités de l’ensemble de l’entreprise. La création de Conseils d’Administration séparés va à l’encontre de la réunification.

La gestion du personnel doit également être unifiée. L’exemple de la «filière 27» est emblématique ; il faut mettre un terme à son éclatement. Pour tous les métiers de cheminots, l’embauche au Statut doit redevenir la règle. L’organisation territoriale de l’entreprise unifiée doit confirmer son caractère intégrée. Nous refusons des découpages différents entre les structures relevant de l’exploitation ferroviaire d’une part, de la gestion de l’infrastructure d’autre part. L’existence de Directions Régionales intégrant l’ensemble des activités de l’entreprise unifiée est nécessaire.

 

  • Nous refusons la suppression de l’EPIC SNCF et la création de 3 entreprises distinctes ;
  • Nous refusons la suppression du RH0077 et la mise en place d’une convention collective nationale au rabais ;
  • Nous demandons l’arrêt des politiques de casse et de privatisation de l’entreprise et la reprise de la dette du système ferroviaire par l’état ;
  • Nous demandons la réunification de la SNCF et RFF a u sein d’une seule entreprise publique !

 

pdf.gif Lire/Télécharger le tract fédéral                   pdf.gif Lire/Télécharger le tract régional                 pdf.gif Lire/Télécharger le préavis

 

SUD_Rail1.gif  

Lire la suite Lire la suite

Bandeau_reforme_ferrov.jpg

Dernier avertissement avant la grève reconductible.

Tous en grève le 12 décembre.

Préavis SUD-Rail, CGT et UNSA du mercredi 11 décembre à 19 heures au vendredi 13 décembre à 08h00.

 

La réforme de 1997 a permis à Pépy de casser l’entreprise...

La réforme de 1997 défendue alors par Pépy lui a permis de séparer l’entreprise en activités, et de multiplier les plans successifs. Il dénonce aujourd’hui sa propre réforme pour poursuivre la casse.

Le plan FRET a servi de laboratoire et comme ceux qui ont suivi ils sont contraires à nos orientations en faveur d’une SNCF unique et intégrée, pour un système ferroviaire répondant aux besoins de la nation sur le plan social, économique, écologique et technique.

 

...c’est pourquoi il nous faut une autre réforme !

La réforme proposée du gouvernement et de la direction, n’apporte aucune réponse sérieuse aux demandes des usagers, des cheminot-es et de leurs organisations syndicales. Elle ne règle en rien les questions du fonctionnement et de la dette. Au contraire elle complexifie l’organisation interne, menace le statut et la règlementation en place à la SNCF. Elle sera mise en débat à l’assemblée début 2014 !

 

Mobilisons nous contre leur réforme et créons le rapport de force pour imposer, dans les négociations, les bases de cette autre réforme que nous voulons.

Un seul contrat de plan ou convention avec l’Etat. Les objectifs et les moyens ne peuvent pas être appréciés séparément pour la Gestion de l’Infrastructure d’une part, pour l’Exploitation ferroviaire d’autre part ; cela constituerait un ferment de désintégration.

Le Conseil d’Administration de l’entreprise publique unifiée doit être unique et coordonner les activités de l’ensemble de l’entreprise. La création de Conseils d’Administration séparés va à l’encontre de la réunification.

La gestion du personnel doit également être unifiée. L’exemple de la «filière 27» est emblématique ; il faut mettre un terme à son éclatement. Pour tous les métiers de cheminots, l’embauche au Statut doit redevenir la règle. L’organisation territoriale de l’entreprise unifiée doit confirmer son caractère intégrée. Nous refusons des découpages différents entre les structures relevant de l’exploitation ferroviaire d’une part, de la gestion de l’infrastructure d’autre part. L’existence de Directions Régionales intégrant l’ensemble des activités de l’entreprise unifiée est nécessaire.

 

  • Nous refusons la suppression de l’EPIC SNCF et la création de 3 entreprises distinctes ;
  • Nous refusons la suppression du RH0077 et la mise en place d’une convention collective nationale au rabais ;
  • Nous demandons l’arrêt des politiques de casse et de privatisation de l’entreprise et la reprise de la dette du système ferroviaire par l’état ;
  • Nous demandons la réunification de la SNCF et RFF a u sein d’une seule entreprise publique !

 

pdf.gif Lire/Télécharger le tract fédéral                   pdf.gif Lire/Télécharger le tract régional                 pdf.gif Lire/Télécharger le préavis

 

SUD_Rail1.gif  

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...