Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

Non à la Casse de la SNCF - le 12/10/2013 12h08
Non à la Casse de la SNCF
Mercredi 16 octobre 2013,
Il_etait_une_fois.jpgun projet de loi sera présenté en conseil des ministres. Après la création de RFF en 1997, dont tout le monde reconnait aujourd’hui l’échec, ce projet de loi poursuit la libéralisation du système ferroviaire français en le désintégrant en 3 EPIC : un établissement «mère» et deux filiales «SNCF réseau» et «SNCF Mobilités» dans le but unique de mutualiser les pertes et individualiser les profits!
Au nom du libéralisme, les missions historiques (circulation des trains, gestion et entretien du réseau) seront filialisées. Les règles sociales des cheminots, garantes d’un haut niveau de sécurité, vont disparaitre au profit de règles hasardeuses dictées par le seul aspect économique.

SNCF dernier rempart.
Après l’éclatement des PTT devenu La poste et France télécom (Orange), après l’éclatement de EDF, création de ERDF, la stratégie capitaliste est maintenant bien identifiée, casser les outils de travail au service du public pour les mettre en rente au capital. Les dégradations des services rendus aux clients s’inscrivent dans la droite ligne de la politique d’austérité économique. Bien au delà de la rentabilité ou de l’équilibre financier c’est la quête du profit qui guide nos dirigeants.

Les conséquences sont multiples:

• Dégradation des conditions de travail des salariés.
Les droits sociaux des cheminots et la réglementation du travail censés protéger leur santé seraient remis à plat, dans un objectif d’augmenter la productivité et la rentabilité des cheminots. L’application d’une convention collective des travailleurs du rail qui n’a pas fait ses preuves en matière de sécurité des circulations.

• Dégradation du niveau de sécurité des transports ferroviaires.
La sécurité ferroviaire serait gérée sur le mode du « management par objectifs». Une multitude de règles de sécurité jusqu'alors appliquées tomberaient aux oubliettes, risquant de provoquer des incidents tel l’accident mortel de Brétigny sur Orge. La sécurité ferroviaire sera donc la grande absente de ce projet de loi.

• Dégradation de la qualité du service aux usagers.
Augmentations des tarifs des titres de circulation. Dégradation voire disparition de desserte Fermeture de structures. (Boutique de Sotteville)


Le service public selon SUD-Rail, ce devrait être:

  • Un service de proximité.
  • Le transport gratuit pour tous.
  • Un haut niveau de sécurité des circulations.
  • Le transport des marchandises par le rail (moins de camions sur les routes).
Le 16 octobre, pour dire non à l’éclatement de l’entreprise,
nous appelons à participer aux actions locales proposées
par SUD-Rail lors de cette journée de grève nationale.

Un rassemblement  symbolique  de  07h00 à 09h00, suivi  d’actions autour  du  métro,  aura  lieu  devant  la  boutique  SNCF  de Sotteville dont  la  fermeture  est  annoncée  pour l’été 2014.

Des rassemblements, diffusions de tracts, barbecues sont en préparation sur d’autres sites.

 



pdf.gif Lire/Télécharger le tract
 

 

SUD_Rail1.gif