Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

greve_avert.gifEn grève le13 juin - le 01/06/2013 07h38
Projet de réforme du ferroviaire, la SNCF et les cheminots à un tournant de leurs existences !
 
Deux rapports, deux visions libérales.
 
Guillaume Pepy a préparé avec zèle, la SNCF à l’ouverture à la concurrence voulue par Bruxelles. Séparation d’activités, éclatement de l’entreprise, il a morcelé, divisé, fermé des pans entiers de la SNCF, laissant le champ  libre à la concurrence dans le FRET, avec les résultats que l’on connait. Aujourd’hui avec l’accord et le soutien du gouvernement, puisque les rapports Bianco et Auxiette ne reviennent pas sur la gestion par activités, il compte maintenant nous « préparer »  à l’arrivée de la concurrence dans le transport de voyageurs.
 
3 Epics, c’est la mort de l’entreprise intégrée !
 
Très loin des revendications SUD-Rail, le projet annoncé éclaterait la SNCF en 3 entreprises distinctes au lieu de les réunifier. Pour préparer « l’ouverture à la concurrence », la SNCF deviendrait un simple transporteur, les cheminots de l’infra quitteraient la maison mère et rejoindraient l’entreprise (GIU) nouvellement formée qui regrouperait RFF/DCF et Infra. Le tout étant chapeauté par une autre entreprise (PPU), en charge des décisions stratégiques, du financement et du management des 2 autres !
 
Dans ce schéma, pas de place pour le service public, le statut et pour les cheminots !
 

eclatement.jpg SUD-Rail est opposé à cette organisation qui n’est autre qu’un nouveau recul et accélérerait la désintégration de la SNCF.

Nous affirmerons notre opposition à cette structuration qui ne répond absolument pas aux besoins du public et du service public.

La réforme du ferroviaire telle qu’annoncée ne servira, ni l’entreprise historique, ni le système ferroviaire.

SUD-Rail le dit depuis 1997, date de création de RFF, rien n’obligeait d’agir ainsi. Dans le rapport Bianco, il est préconisé un rapprochement des parties. SUD-Rail ne peut valider une préconisation qui dans les faits ne règle rien, amplifie la séparation et continue le travail d’éclatement de l’entreprise auquel Pepy œuvre depuis des années.

Cette réforme ne résoudrait en rien les problèmes de financement du ferroviaire, et nos dirigeants, en demandant déjà l’abandon par l’état de différents frais comme le versement des dividendes, taxes et impôts pour un montant de 500 Millions d’euros en font eux aussi le constat.

Pas encore crée, il manquerait encore 1milliard d’€ pour rendre ce système viable, sans honte, nos dirigeants annoncent qu’une partie pourrait se faire … sur la productivité des cheminots, on croit rêver !!

 
SUD-Rail confirme sa volonté de lutter contre l’éclatement
de l’entreprise publique SNCF et appelle les cheminots à la

rolleyesgrève le 13 JUIN 2013rolleyes
pour signifier leur attachement à une
entreprise de service public unifiée et intégrée !