Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 126 membres
Connectés :
membressudrailnormandie
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
Mesures d'austérité 2013 - le 07/05/2013 20h29


Suppression d’emplois, congés, E.V.S., formation… la direction nous attaque.

Construisons l’action pour la faire reculer et pour gagner !
 


Lors du Conseil d’Administration SNCF du 25 avril, la direction a annoncé des mesures qui s’attaquent gravement à nos conditions de travail, à notre rémunération, à la qualité du service proposé aux usagers.

 

Encore moins d’effectifs
 
 
La direction SNCF veut aller encore au-delà
et limiter les recrutements pour arriver à un
effectif inférieur de 750 emplois par rapport
au budget initial, pourtant déjà désastreux.
La fédération SUD-Rail avait voté contre le budget 2013 qui,
par une nouvelle diminution du nombre de cheminot-es,
portait à plus de 8 000 le nombre d’emplois détruits en 5 ans.


     rolleyes Ce sont autant de jeunes qui resteront au chômage !

     rolleyes C’est encore moins de personnel pour toujours plus de travail !


Nos congés à disposition de la direction

La direction veut imposer aux cheminot-es de prendre plus de congés en périodes creuses !

Travaillant déjà chaque jour de l’année, de jour comme
de nuit, il faudrait que les cheminot-es prennent leurs
congés à des dates différentes de leurs proches,
leurs conjoint-es, leurs enfants !

 
 

        rolleyes  La direction ferait mieux d’appliquer sa propre réglementation : chaque année, nous sommes des milliers à ne   pas avoir notre nombre de repos réglementaires et nous travaillons plus que prévu dans le RH 0077 ! 

rolleyes La direction accumule les procès perdus contre la fédération SUD-Rail et les cheminot-es qui dénoncent la non-attribution du nombre de repos doubles prévus annuellement par ce même RH 0077.



La chasse aux Eléments Variables de Solde

 

La direction décide de réduire les Eléments Variables de Solde (E.V.S.).

Ce sont les mêmes qui ont imposé la généralisation
du travail de nuit, notamment à l’Infra mais aussi
dans des établissements Matériel qui auparavant
fonctionnaient en journée !


 
      rolleyes Dans tous les métiers, la direction se lance dans une chasse aux E.V.S., et remet en cause des indemnités.
 
          rolleyes Les E.V.S. correspondent au paiement de sujétions. Il est hors de question de réduire cette indemnisation. Au contraire, il faut mieux rémunérer et compenser en temps toutes les pénibilités liées à nos métier



Les formations bradées
 

A peine celles-ci terminées, la direction SNCF annonce la suppression de toutes les actions de formation qui « ne présentent pas un caractère de nécessité absolue ».

 

Les  négociations du dernier accord formation
ont été longues et difficiles
.



 

rolleyes C’est un affront vis-à-vis de tous les cheminot-es chargé-es de faire vivre cet accord, de toutes celles et
tous ceux qui quotidiennement travaillent pour la formation des cheminot-es.


rolleyes Supprimer les formations aura d’importantes conséquences négatives sur la qualité du service rendu,
sur la maîtrise par chacun-e de son travail, sur l’indispensable transmission des connaissances.


_______________________________________________________________________________________________________
Pour une réforme du système ferroviaire utile aux usagers et aux cheminot-es,
pour bloquer les mesures d’austérité décidées par la direction SNCF,
pour nos revendications,

nous construisons une action nationale unitaire forte, en juin !
_________________________________________________________________________________________________________


pdf.gif Lire / Télécharger le tract

Lire la suite Lire la suite



Suppression d’emplois, congés, E.V.S., formation… la direction nous attaque.

Construisons l’action pour la faire reculer et pour gagner !
 


Lors du Conseil d’Administration SNCF du 25 avril, la direction a annoncé des mesures qui s’attaquent gravement à nos conditions de travail, à notre rémunération, à la qualité du service proposé aux usagers.

 

Encore moins d’effectifs
 
 
La direction SNCF veut aller encore au-delà
et limiter les recrutements pour arriver à un
effectif inférieur de 750 emplois par rapport
au budget initial, pourtant déjà désastreux.
La fédération SUD-Rail avait voté contre le budget 2013 qui,
par une nouvelle diminution du nombre de cheminot-es,
portait à plus de 8 000 le nombre d’emplois détruits en 5 ans.


     rolleyes Ce sont autant de jeunes qui resteront au chômage !

     rolleyes C’est encore moins de personnel pour toujours plus de travail !


Nos congés à disposition de la direction

La direction veut imposer aux cheminot-es de prendre plus de congés en périodes creuses !

Travaillant déjà chaque jour de l’année, de jour comme
de nuit, il faudrait que les cheminot-es prennent leurs
congés à des dates différentes de leurs proches,
leurs conjoint-es, leurs enfants !

 
 

        rolleyes  La direction ferait mieux d’appliquer sa propre réglementation : chaque année, nous sommes des milliers à ne   pas avoir notre nombre de repos réglementaires et nous travaillons plus que prévu dans le RH 0077 ! 

rolleyes La direction accumule les procès perdus contre la fédération SUD-Rail et les cheminot-es qui dénoncent la non-attribution du nombre de repos doubles prévus annuellement par ce même RH 0077.



La chasse aux Eléments Variables de Solde

 

La direction décide de réduire les Eléments Variables de Solde (E.V.S.).

Ce sont les mêmes qui ont imposé la généralisation
du travail de nuit, notamment à l’Infra mais aussi
dans des établissements Matériel qui auparavant
fonctionnaient en journée !


 
      rolleyes Dans tous les métiers, la direction se lance dans une chasse aux E.V.S., et remet en cause des indemnités.
 
          rolleyes Les E.V.S. correspondent au paiement de sujétions. Il est hors de question de réduire cette indemnisation. Au contraire, il faut mieux rémunérer et compenser en temps toutes les pénibilités liées à nos métier



Les formations bradées
 

A peine celles-ci terminées, la direction SNCF annonce la suppression de toutes les actions de formation qui « ne présentent pas un caractère de nécessité absolue ».

 

Les  négociations du dernier accord formation
ont été longues et difficiles
.



 

rolleyes C’est un affront vis-à-vis de tous les cheminot-es chargé-es de faire vivre cet accord, de toutes celles et
tous ceux qui quotidiennement travaillent pour la formation des cheminot-es.


rolleyes Supprimer les formations aura d’importantes conséquences négatives sur la qualité du service rendu,
sur la maîtrise par chacun-e de son travail, sur l’indispensable transmission des connaissances.


_______________________________________________________________________________________________________
Pour une réforme du système ferroviaire utile aux usagers et aux cheminot-es,
pour bloquer les mesures d’austérité décidées par la direction SNCF,
pour nos revendications,

nous construisons une action nationale unitaire forte, en juin !
_________________________________________________________________________________________________________


pdf.gif Lire / Télécharger le tract

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...