Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles


Communiqué de presse des Fédérations Syndicales des Cheminots
CGT – UNSA – SUD-Rail – CFDT

 
 
Nos Fédérations Syndicales des Cheminots se sont réunies le mardi 30 avril 2013. L’objet de cette rencontre  consistait  à  échanger  sur les discussions qui  vont  s’ouvrir  avec  le Gouvernement  sur la réforme  du  système  ferroviaire.  Dans  ce  cadre,  nos  Fédérations  ont  partagé  leurs  analyses  des rapports  Bianco  et  Auxiette,  rapports  qui  sont  censés  servir  de  base  au  Gouvernement  pour  un projet de loi portant réforme du système ferroviaire.  
 
Nos organisations syndicales constatent que les préconisations contenues dans ces rapports ne sont pas de nature à régler les dysfonctionnements actuels vécus par les usagers, les chargeurs et les cheminots. C’est pourquoi, ils ne doivent pas servir de base à la future loi.
 
Il en est ainsi :  

rolleyes   De la proposition de trois EPIC indépendants (GIU/RFF, SNCF Transporteur et PPU) ;  
rolleyes   De la généralisation de l’ouverture à la concurrence au voyageur en 2019 ;
rolleyes   De  la  poursuite  de  la  fragmentation  du  système  ferroviaire  national  avec  « l’hyper-régionalisation » comme indiqué dans le rapport de Jacques Auxiette ;  
rolleyes   D’une  absence  totale  de  réponse  au  traitement  de  la  dette et  du  financement  du système ;
rolleyes   D’aucune perspective lisible sur la relance du Fret ferroviaire ;  
rolleyes   De  la  poursuite  des  gains  de  productivité  et  de  la  verticalisation  de  la  SNCF  qui  se traduirait par une détérioration accrue de l’organisation de la production, de la qualité et de la sécurité du transport ferré, ainsi que les conditions sociales  et de travail  des cheminots.
 
Nos  Fédérations  Syndicales  de  Cheminots  CGT  –  UNSA  –  SUD-Rail  –  CFDT  réclament  au Gouvernement  une  réunification  du  système  dans  le  cadre  d’une  entreprise  intégrée  SNCF.
Nos  organisations  exigent  que  l’Etat  fasse  des  propositions  concrètes  pour  assumer  la  dette dont  il  est  responsable.  Seules  ces  orientations  permettront  d’améliorer  la  structuration, l’organisation du système ferroviaire de la SNCF, dans l’intérêt des usagers, des populations et des cheminots.
 
Enfin,  elles  exigent  que  la  Direction  de  la  SNCF  stoppe  sa  politique  de  démantèlement  du service public et de casse des conditions sociales des cheminots.
 
Contrairement aux annonces d’austérité faites au Conseil d’Administration, nos organisations syndicales  revendiquent  une  revalorisation  rapide  des  salaires,  une  révision  à  la  hausse  des effectifs,  un  moratoire  sur  les  restructurations  et  réorganisations  envisagées  dans  tous  les services de la SNCF et à RFF.
 
Dans  le  cas  où  le  Gouvernement  et  la  Direction  de  la  SNCF refuseraient d’entendre ces exigences légitimes, les Fédérations Syndicales  des  Cheminots  CGT  –  UNSA  –  SUD-Rail  –  CFDT appelleront les cheminots à se mobiliser et à agir.
 
En  ce  sens,  nos  Fédérations  se  réuniront  à  la  mi-mai  afin  de décider de la construction d’une action tous services et unitaire en juin 2013.
Paris le 02 mai 2013

Lire la suite Lire la suite



Communiqué de presse des Fédérations Syndicales des Cheminots
CGT – UNSA – SUD-Rail – CFDT

 
 
Nos Fédérations Syndicales des Cheminots se sont réunies le mardi 30 avril 2013. L’objet de cette rencontre  consistait  à  échanger  sur les discussions qui  vont  s’ouvrir  avec  le Gouvernement  sur la réforme  du  système  ferroviaire.  Dans  ce  cadre,  nos  Fédérations  ont  partagé  leurs  analyses  des rapports  Bianco  et  Auxiette,  rapports  qui  sont  censés  servir  de  base  au  Gouvernement  pour  un projet de loi portant réforme du système ferroviaire.  
 
Nos organisations syndicales constatent que les préconisations contenues dans ces rapports ne sont pas de nature à régler les dysfonctionnements actuels vécus par les usagers, les chargeurs et les cheminots. C’est pourquoi, ils ne doivent pas servir de base à la future loi.
 
Il en est ainsi :  

rolleyes   De la proposition de trois EPIC indépendants (GIU/RFF, SNCF Transporteur et PPU) ;  
rolleyes   De la généralisation de l’ouverture à la concurrence au voyageur en 2019 ;
rolleyes   De  la  poursuite  de  la  fragmentation  du  système  ferroviaire  national  avec  « l’hyper-régionalisation » comme indiqué dans le rapport de Jacques Auxiette ;  
rolleyes   D’une  absence  totale  de  réponse  au  traitement  de  la  dette et  du  financement  du système ;
rolleyes   D’aucune perspective lisible sur la relance du Fret ferroviaire ;  
rolleyes   De  la  poursuite  des  gains  de  productivité  et  de  la  verticalisation  de  la  SNCF  qui  se traduirait par une détérioration accrue de l’organisation de la production, de la qualité et de la sécurité du transport ferré, ainsi que les conditions sociales  et de travail  des cheminots.
 
Nos  Fédérations  Syndicales  de  Cheminots  CGT  –  UNSA  –  SUD-Rail  –  CFDT  réclament  au Gouvernement  une  réunification  du  système  dans  le  cadre  d’une  entreprise  intégrée  SNCF.
Nos  organisations  exigent  que  l’Etat  fasse  des  propositions  concrètes  pour  assumer  la  dette dont  il  est  responsable.  Seules  ces  orientations  permettront  d’améliorer  la  structuration, l’organisation du système ferroviaire de la SNCF, dans l’intérêt des usagers, des populations et des cheminots.
 
Enfin,  elles  exigent  que  la  Direction  de  la  SNCF  stoppe  sa  politique  de  démantèlement  du service public et de casse des conditions sociales des cheminots.
 
Contrairement aux annonces d’austérité faites au Conseil d’Administration, nos organisations syndicales  revendiquent  une  revalorisation  rapide  des  salaires,  une  révision  à  la  hausse  des effectifs,  un  moratoire  sur  les  restructurations  et  réorganisations  envisagées  dans  tous  les services de la SNCF et à RFF.
 
Dans  le  cas  où  le  Gouvernement  et  la  Direction  de  la  SNCF refuseraient d’entendre ces exigences légitimes, les Fédérations Syndicales  des  Cheminots  CGT  –  UNSA  –  SUD-Rail  –  CFDT appelleront les cheminots à se mobiliser et à agir.
 
En  ce  sens,  nos  Fédérations  se  réuniront  à  la  mi-mai  afin  de décider de la construction d’une action tous services et unitaire en juin 2013.
Paris le 02 mai 2013

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...