SUD-Rail Normandie - Toutes les nouvelles
  
Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

Rapport Grignon, privatisation - le 18/06/2011 15h50
Rapport Grignon, privatisation :
les cheminot(e)s disent non !
pasavendre.jpg

Des  milliers  de cheminot(e)s se  sont  réuni(e)s le  16  Juin  2011 devant  le Conseil  économique  et social qui  organisait un  colloque  sur  les  conditions  d’ouverture  à  la  concurrence  des  transports régionaux de voyageurs, avant de manifester dans les rues de Paris.
Les cheminot(e)s à l’appel unitaire des organisations syndicales de la SNCF (CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT) entendent signifier leur ferme opposition aux préconisations du rapport « Grignon » qui voudrait ouvrir à la concurrence le service public des TER.

La fédération SUD-Rail rappelle que cette volonté d’ouverture à la concurrence, portée par un gouvernement libéral, ne relève d’aucune obligation légale ou européenne et que nombre de  décideurs  politiques  en  région  (autorité  organisatrice  des  transports  régionaux), d’associations d’usagers et l’ensemble des syndicats s’y opposent.

La fédération SUD-Rail dénonce l’attitude du gouvernement qui, malgré les expériences récentes d’ouverture  à  la  concurrence  (énergie,  eau…)  désastreuses pour  les  usagers (augmentations  de tarifs,  service  rendu  en  baisse  …)  et  pour  les  personnels   (dumping  social,  précarisation, déqualification des emplois …), se refuse à admettre l’échec de sa politique libérale.

La gestion du système ferroviaire est complexe, les multiples décisions de l’état depuis 1997 l’ont fragilisée encore plus. Le niveau de sécurité des circulations ferroviaires a été remis en cause par les multiplications des acteurs créés pour encourager la privatisation du rail.

Pour la fédération SUD-Rail, Il est grand temps d’arrêter le massacre du service public ferroviaire et  de  revenir  à  la  raison.  Le  désengagement  de  l’Etat  de ce  service  public, remet en  cause la sécurité du transport ferroviaire, crée le dumping  social sur ses personnels et la baisse de l’offre et de la qualité service.
Pour la fédération SUD-Rail, les autres services publics sont traités de la même manière et ce sont toujours les usagers et les salariés qui en paient le prix.