Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 126 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
jpg/ca_Bouge.jpgConducteurs de VRI et de PLI - le 13/12/2010 16h51
liaison_mat.jpg

Conducteurs de VRI et de PLI


La direction du matériel vient de reconnaitre  le bien fondé de notre argumentation et de prendre des mesures concernant  les  risques  résultant  d'une  durée  anormale  de  travail des  conducteurs  de  ces  véhicules  lors  des  opérations    de relevage.
Ainsi, après 11h30 de travail effectif pour le conducteur ayant assuré le trajet  aller,  un  nouveau  conducteur  sera  acheminé  (  en    taxi  ou  autre) sur place pour  remplacer  le conducteur ayant participé au    relevage. Il n’y a rien de défini sur l'origine du conducteur remplaçant (  sera-t-il lui
aussi en astreinte ? pourra t’il être de service normal et   être commandé?..)
Le retour des agents (après sortie) entre l'établissement et leur domicile sera lui aussi organisé.
Des consignes ont été envoyé à tous les DET allant dans ce sens.
 
SUD Rail est intervenu à maintes reprises (interventions et courrier à différents niveau de la direction), allant même jusqu’à menacer de porter l'affaire  sur  la place  publique  (presse) pour  informer les  usagers  de  la  route  que  des  agents  de  la  SNCF conduisent des camions sur  la voie publique avec parfois 21h de travail sans aucun temps de repos.  
SUD  rail  avait    transmit  son  argumentaire  aux  inspecteurs  du  travail  puisque  devant  les  tribunaux,  ne pas  avoir  pris de mesures  pour  éliminer  un  risque  signalé et ne pas avoir mis en place une organisation du travail permettant le respect du RH077 rendait la SNCF responsable. 
SUD_interetPublic.jpg


Pour contacter SUD RAIL : liaison.mat.sud@gmail.com

La direction reconnait :
- la justesse de nos alertes sur les risques existant du fait du cumul temps de travail/ temps de relevage/ temps de conduite.
- que c'est bien le RH077 qui s'applique avec pour origine la première prise de service de l'agent; le prétexte de « mission de sauvetage » pour faire une zone de non droit est donc caduque.
-que outre son caractère scandaleux, la proposition de faire prendre au  conducteur son repos sur la banquette du VRI pendant les opérations de relevage n'est pas conforme à la réglementation.

Cependant la mesure annoncée fait seulement l'objet d'un mail adressé aux chefs d'établissement.  
SUD Rail se battra pour obtenir son intégration dans le RH059 qui traite des opérations de relevage.
SUD Rail se battra pour son élargissement à tous les types de déplacement routiers sur de longues distance (maintenance AGILE, dépannages...).  
Sur le terrain SUD Rail veillera à son application concrète  notamment à travers les CHS-CT.  
 
SUD Rail sera intransigeant sur 4 points:
-La décision de la direction du matériel doit être réellement mise en œuvre et ce rapidement!
- Le chef de relevage devra organiser en amont les opérations de relevage en conséquence et donc prévoir les modalités du rapatriement des agents en fonction de leur temps de travail (ceci pour éviter les mises devant le fait accompli à la fin des opérations de relevage)
-le RH 077 doit être respecté tant pour le premier conducteur que pour celui appelé à le remplacer  
-Si une astreinte est mise en place pour le 2ième conducteur, celui ci doit bénéficier des mêmes droits que les autres membres de l'équipe relevage, pour SUD Rail il n’est pas question d'une sous catégorie de conducteurs!
 
SUD Rail mettra ces sujets à l’ordre du jour des CHSCT concernés et rappellera à la direction que 
SUD Rail informe!
SUD Rail revendique!  SUD Rail lutte!
c'est elle qui est à l'origine de cette situation!
C’est bien ce que dénonce SUD Rail, (les fusions  d’établissement et la politique de gains de productivité) qui a conduit à la liquidation de moyens de relevage et aux recours massif à des  véhicules routiers d’intervention autant de causes premières de l’allongement des temps de parcours, de l’amplitude journalière imposée aux agents et donc de la multiplication des risques.

[Télécharger le tract]

Lire la suite Lire la suite

liaison_mat.jpg

Conducteurs de VRI et de PLI


La direction du matériel vient de reconnaitre  le bien fondé de notre argumentation et de prendre des mesures concernant  les  risques  résultant  d'une  durée  anormale  de  travail des  conducteurs  de  ces  véhicules  lors  des  opérations    de relevage.
Ainsi, après 11h30 de travail effectif pour le conducteur ayant assuré le trajet  aller,  un  nouveau  conducteur  sera  acheminé  (  en    taxi  ou  autre) sur place pour  remplacer  le conducteur ayant participé au    relevage. Il n’y a rien de défini sur l'origine du conducteur remplaçant (  sera-t-il lui
aussi en astreinte ? pourra t’il être de service normal et   être commandé?..)
Le retour des agents (après sortie) entre l'établissement et leur domicile sera lui aussi organisé.
Des consignes ont été envoyé à tous les DET allant dans ce sens.
 
SUD Rail est intervenu à maintes reprises (interventions et courrier à différents niveau de la direction), allant même jusqu’à menacer de porter l'affaire  sur  la place  publique  (presse) pour  informer les  usagers  de  la  route  que  des  agents  de  la  SNCF conduisent des camions sur  la voie publique avec parfois 21h de travail sans aucun temps de repos.  
SUD  rail  avait    transmit  son  argumentaire  aux  inspecteurs  du  travail  puisque  devant  les  tribunaux,  ne pas  avoir  pris de mesures  pour  éliminer  un  risque  signalé et ne pas avoir mis en place une organisation du travail permettant le respect du RH077 rendait la SNCF responsable. 
SUD_interetPublic.jpg


Pour contacter SUD RAIL : liaison.mat.sud@gmail.com

La direction reconnait :
- la justesse de nos alertes sur les risques existant du fait du cumul temps de travail/ temps de relevage/ temps de conduite.
- que c'est bien le RH077 qui s'applique avec pour origine la première prise de service de l'agent; le prétexte de « mission de sauvetage » pour faire une zone de non droit est donc caduque.
-que outre son caractère scandaleux, la proposition de faire prendre au  conducteur son repos sur la banquette du VRI pendant les opérations de relevage n'est pas conforme à la réglementation.

Cependant la mesure annoncée fait seulement l'objet d'un mail adressé aux chefs d'établissement.  
SUD Rail se battra pour obtenir son intégration dans le RH059 qui traite des opérations de relevage.
SUD Rail se battra pour son élargissement à tous les types de déplacement routiers sur de longues distance (maintenance AGILE, dépannages...).  
Sur le terrain SUD Rail veillera à son application concrète  notamment à travers les CHS-CT.  
 
SUD Rail sera intransigeant sur 4 points:
-La décision de la direction du matériel doit être réellement mise en œuvre et ce rapidement!
- Le chef de relevage devra organiser en amont les opérations de relevage en conséquence et donc prévoir les modalités du rapatriement des agents en fonction de leur temps de travail (ceci pour éviter les mises devant le fait accompli à la fin des opérations de relevage)
-le RH 077 doit être respecté tant pour le premier conducteur que pour celui appelé à le remplacer  
-Si une astreinte est mise en place pour le 2ième conducteur, celui ci doit bénéficier des mêmes droits que les autres membres de l'équipe relevage, pour SUD Rail il n’est pas question d'une sous catégorie de conducteurs!
 
SUD Rail mettra ces sujets à l’ordre du jour des CHSCT concernés et rappellera à la direction que 
SUD Rail informe!
SUD Rail revendique!  SUD Rail lutte!
c'est elle qui est à l'origine de cette situation!
C’est bien ce que dénonce SUD Rail, (les fusions  d’établissement et la politique de gains de productivité) qui a conduit à la liquidation de moyens de relevage et aux recours massif à des  véhicules routiers d’intervention autant de causes premières de l’allongement des temps de parcours, de l’amplitude journalière imposée aux agents et donc de la multiplication des risques.

[Télécharger le tract]

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...