Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

24Juin2010.jpgRetraites, travailleurs du rail - le 16/06/2010 16h14
Retraites : cheminots, travailleurs du rail,
nous sommes tous concernés !


Pour celles et ceux qui avaient encore des doutes, les dernières annonces sont claires. C’est officiel, les attaques du gouvernement vont avoir un impact direct sur les cheminots.  
La direction SNCF a beau se répandre en communication pour assurer que les cheminots à statut ne seront pas touchés, personne n’est dupe :
  • Les nouvelles mesures seront instillées dans le calendrier de la contre-réforme de 2007 et les cheminots à statut en ressentiront les effets néfastes dès le second semestre 2017.
  • Les mesures qui seront prises auront un effet immédiat pour les cheminots contractuels, pour nos collègues des filiales (EFFIA, Parme, etc.), le personnel des CE/CCE, des sociétés de sous-traitance  (gardiennage, nettoyage…)  et celui des entreprises privées de transport ferroviaire, soumis déjà depuis 1993 à la contreréforme Balladur.
retraites_Medef.jpg
Personne ne peut croire qu'au nom de "l'équité", la régression sociale que sont toutes ces "réformes" appliquées au plus grand nombre, restera lettre morte pour les salariés affiliés à un régime spécial. Gallois nous avait déjà fait le coup en 2003 !

Les contre-réformes ont  pour but de repousser l'âge de départ en retraite, et celle-ci repoussera encore l'âge de liquidation des droits.  
 
Les femmes, du fait de carrières « heurtées », sont obligées de liquider leurs droits à 65 ans pour ne pas subir l'iniquité de la décote au régime général.

Ces contre-réformes obligeront aussi les cheminots à travailler de plus en plus longtemps après 55 ans (50 pour les ADC)
Cela aura comme conséquence un cercle pervers de moindres embauches et donc une augmentation du chômage des jeunes.  
Le gouvernement et la direction jouent la carte de la division entre les salariés du secteur ferroviaire pour faire passer leurs mauvais coups, ne les laissons pas nous manipuler.

Pour la fédération SUD-Rail, ne pas combattre tous ensemble cette nouvelle régression, c'est donner un blanc seing à ce gouvernement de régression sociale et accepter un nouveau recul.



Le 24 juin, c’est bien tous ensemble  
que nous devons mettre sur les rails  
le mouvement qui fera reculer le gouvernement !!
 
Tous en grève et dans la rue !

MANIFESTATIONS   

ROUEN cours Clémenceau : 10h00

LE HAVRE : 10h00
DIEPPE : 10h30