Vous êtes ici :   Accueil » Toutes les nouvelles
Espace Membres

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 136 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Libre service
Les sections
Toutes les nouvelles

poing.gifLa lutte continue - le 11/12/2009 11h55
CGT, CFDT, UNSA retirent leurs préavis de grève…
La lutte continue !

Des préavis de grève étaient déposés par toutes les fédérations syndicales à compter du 12 décembre au soir, d’une part pour les dépôts, d’autre part pour les Etablissements Commerciaux Trains. Les fédérations CGT, UNSA, CFDT ont annoncé qu’elles levaient leurs préavis et ne couvraient donc plus, ni les agents de conduite, ni les contrôleurs/ses, qui se mettraient en grève.
Préavis levé parce que les revendications sont satisfaites ?
Si c’était le cas, nous serions les premiers à nous réjouir de la situation. Mais nous sommes loin de ça!
  • Concernant la Traction, la direction n’a pris aucun engagement sérieux sur les revendications essentielles que sont l’unicité de la filière, le refus de l’hyperspécialisation, l’arrêt des transferts de charge de TBvers CRTT et CRLO+ et d’autre part vers les filiales, l’avenir des sites ferroviaires menacés, le maintien desemplois de sédentaires, un nombre de mise en stage suffisant pour combler le sous-effectif notamment en Ile De France…
  • Concernant les Trains, la direction ne renonce nullement à ses établissements et mono-activité, ni à la spécialisationdes roulements et des résidences, ne prend aucune mesurevis-à-vis du « management » de plus en plus répressif,s’engage à maintenir les CPST … pour un trimestre, etannonce des « emplois » 2010 en mélangeant trèsvolontairement les embauches (non quantifiées) et lesreconversions imposées à des collègues.
Passer d’un appel de 4 fédérations, à un appel de SUD-Rail seulement?

Un cadre unitaire, le travail de terrain mené par les équipes syndicales (pas seulement de SUD-Rail) depuis plusieurs semaines, la sensibilisation des cheminot-e-s à ces sujets de fond, tout cela permettait un mouvement fort. Les fédérations CGT, UNSA, CFDT en ont décidé autrement…
La fédération SUD-Rail ne retire pas ses préavis, car des mouvements sont décidés (souvent unitairement) dans plusieurs régions. Nous considérons qu’il revient aux cheminot-e-s de décider de leurs actions, sans que les fédérations leur ôtent la possibilité d’agir en retirant leurs préavis !
Nous regrettons très fortement le choix des autres fédérations, mais il nous faut en tenir compte. Les appels nationaux à la grève étaient, à l’origine, unitaires ; aboutir au retrait de 3 des 4  fédérations n’est pas neutre, pour la mobilisation des agents, et c’est bien normal.

 
Encore une occasion manquée … mais préparons dès maintenant la suite !
Nous étions des millions à manifester le 29 janvier puis le 19 mars ; l’union syndicale Solidaires, qui rassemble notamment les syndicats SUD, avait proposé d’utiliser le rapport de forces créé ensemble, pour franchir un cap en appelant à un mouvement de grève générale, permettant de gagner sur les revendications exprimées par tous. La CGT avait choisi de rejoindre CFDT et UNSA qui ne voulaient pas d’une telle grève.
 
Aujourd’hui, à la SNCF, la CGT privilégie aussi l’alliance avec CFDT et UNSA qui refusent la grève. Encore une occasion manquée, car même si l’unité dans l’action des 4 fédérations est toujours préférable, nous savons aussi qu’un appel unitaire CGT/SUD-Rail aurait pesé….
 
La fédération des syndicats SUD-Rail soutient les cheminot-e-s en lutte : les agents de conduite ou le personnel des ECT qui le décideraient à partir du 12, plus largement celles et ceux des sites ferroviaires menacés (Chalindrey, Somain, Miramas, Thouars, …), mais aussi des Centraux Sous Station (Chambéry en grève depuis plus de 3 semaines !), ou encore des établissements Exploitation (Orléanais/Berry, Saint Lazare, Bretagne, Nantes…) dont les mouvements durent aussi depuis des jours avec une direction qui joue le pourrissement.
 
Nous avons proposé une rencontre interfédérale le 15 décembr
e, pour préparer la suite, ensemble.
La direction présentera au prochain Comité Central d’Entreprise (prévu le 19 janvier) un budget qui validera toutesses orientations, néfastes pour les cheminot-e-s et le service public ferroviaire : accélération des transferts aux filiales, suppressions d’emplois, démantèlement de l’entreprise, dégradation des conditions de travail, austérité salariale, flexibilité, ….

Nous avons un mois pour préparer un mouvement de grève, tous services, reconductible en assemblées générales, fort, unitaire !

[Télécharger ce tract]

[Télécharger le tract ASCT]