Recherche
 
Fermer
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 127 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Recherche
 
Fermer
 
Libre service
Les sections
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
64 Abonnés
Calendrier
Les nouvelles
greve_avert.gifSoutenons les grèves - le 10/11/2009 15h48
Soutenons les grèves, agissons ensemble !
24 novembre : grève nationale à La Poste !

Après la grève des postier-e-s du 22 septembre, et le succès du référendum populaire du 3 octobre, la lutte se poursuit.
Elle est d’autant plus nécessaire que le gouvernement poursuit son plan : après le passage au Sénat début novembre, le projet de loi sera soumis à l’Assemblée Nationale mi-décembre. C’est maintenant qu’il faut agir, pour arrêter la privatisation !

Les fédérations CGT, SUD PTT, FO, CFDT, CFTC appellent les postier-e-s à la grève le 24 novembre.
Le 24 novembre, les postier-e-s seront en grève pour améliorer le service public postal, défendre leurs emplois, refuser que la précarité gagne encore du terrain... Pour mieux remplir ses missions de service public, La Poste a besoin de moyens supplémentaires, et surtout pas d’être privatisée c'est-à-dire livrée aux appétits d’actionnaires avides de profits immédiats, donc de fermeture de bureaux, de suppressions d’emplois, etc.
SUD PTT, FO et CFTC se prononcent pour un mouvement de grève reconductible en Assemblées Générales.
Ces fédérations appuient ainsi les initiatives unitaires prises dans plusieurs régions et secteurs d’activité.

24 novembre : grève nationale dans l’Education Nationale !
Les prévisions de budget 2010 laissent présager un état d’asphyxie pour l’Éducation Nationale : plus de 10 000 postes supprimés, qui s’ajoutent  aux 30 000 déjà supprimés ces deux dernières années ! Le gouvernement poursuit sa politique de casse généralisée des services publics en  démolissant la santé, l’éducation, la poste, le fret ferroviaire, la fonction publique... Il prend une part active à la montée du chômage, aux côtés des entreprises privées qui licencient après avoir touché les « aides publiques pour l’emploi » !

SUD Éducation, FSU, CGT appellent l’ensemble des personnels à la grève, le 24 novembre.
Le 24, les enseignant-e-s seront en grève pour l’augmentation des recrutements aux concours, une meilleure formation durant toute la carrière, la revalorisations des salaires, la défense des statuts et la titularisation des précaires... contre le recours massif aux heures supplémentaires, les  classes surchargées, la disparition des Réseaux d’Aide Spécialisées aux Elèves en Difficulté, les suppressions d’heures de cours.
SUD Education appelle à tenir des Assemblées Générales afin d’organiser collectivement la suite du mouvement

24 novembre : grève nationale dans des banques !
Dans les banques, les récentes négociations salariales ont montré une nouvelle fois que les patrons ont leur propre conception de la répartition des richesses : les aides publiques, les « parachutes dorés » et les bonus pour eux, et pas grand-chose pour les salarié-e-s ! Plusieurs intersyndicales  (Société Générale, HSBC, ...) appellent à la grève le 24 novembre. SUD Banques est partie prenante du mouv
smile Le 24 novembre : élargir le mouvement ?

En agissant ensemble, on est plus fort. C’est ainsi que SUD-Rail a proposé aux autres fédérations syndicales (sans succès actuellement, mais la situation peut évoluer) que les cheminot-e-s renforcent la grève déjà décidée dans d’autres secteurs.
De nouveaux secteurs professionnels en lutte, c’est la meilleure solidarité qui puisse exister pour les grévistes déjà dans l’action. Comme par  exemple les milliers de travailleurs/ses Sans-papiers en grève depuis un mois...
Agir ensemble, coordonner les luttes, c’est aussi la demande exprimée depuis des mois par de nombreuses équipes syndicales du secteur privé,  confrontées aux patrons qui, eux, agissent de concert ! Pourquoi pas, à partir du 24 novembre ?

Lire la suite Lire la suite

Soutenons les grèves, agissons ensemble !
24 novembre : grève nationale à La Poste !

Après la grève des postier-e-s du 22 septembre, et le succès du référendum populaire du 3 octobre, la lutte se poursuit.
Elle est d’autant plus nécessaire que le gouvernement poursuit son plan : après le passage au Sénat début novembre, le projet de loi sera soumis à l’Assemblée Nationale mi-décembre. C’est maintenant qu’il faut agir, pour arrêter la privatisation !

Les fédérations CGT, SUD PTT, FO, CFDT, CFTC appellent les postier-e-s à la grève le 24 novembre.
Le 24 novembre, les postier-e-s seront en grève pour améliorer le service public postal, défendre leurs emplois, refuser que la précarité gagne encore du terrain... Pour mieux remplir ses missions de service public, La Poste a besoin de moyens supplémentaires, et surtout pas d’être privatisée c'est-à-dire livrée aux appétits d’actionnaires avides de profits immédiats, donc de fermeture de bureaux, de suppressions d’emplois, etc.
SUD PTT, FO et CFTC se prononcent pour un mouvement de grève reconductible en Assemblées Générales.
Ces fédérations appuient ainsi les initiatives unitaires prises dans plusieurs régions et secteurs d’activité.

24 novembre : grève nationale dans l’Education Nationale !
Les prévisions de budget 2010 laissent présager un état d’asphyxie pour l’Éducation Nationale : plus de 10 000 postes supprimés, qui s’ajoutent  aux 30 000 déjà supprimés ces deux dernières années ! Le gouvernement poursuit sa politique de casse généralisée des services publics en  démolissant la santé, l’éducation, la poste, le fret ferroviaire, la fonction publique... Il prend une part active à la montée du chômage, aux côtés des entreprises privées qui licencient après avoir touché les « aides publiques pour l’emploi » !

SUD Éducation, FSU, CGT appellent l’ensemble des personnels à la grève, le 24 novembre.
Le 24, les enseignant-e-s seront en grève pour l’augmentation des recrutements aux concours, une meilleure formation durant toute la carrière, la revalorisations des salaires, la défense des statuts et la titularisation des précaires... contre le recours massif aux heures supplémentaires, les  classes surchargées, la disparition des Réseaux d’Aide Spécialisées aux Elèves en Difficulté, les suppressions d’heures de cours.
SUD Education appelle à tenir des Assemblées Générales afin d’organiser collectivement la suite du mouvement

24 novembre : grève nationale dans des banques !
Dans les banques, les récentes négociations salariales ont montré une nouvelle fois que les patrons ont leur propre conception de la répartition des richesses : les aides publiques, les « parachutes dorés » et les bonus pour eux, et pas grand-chose pour les salarié-e-s ! Plusieurs intersyndicales  (Société Générale, HSBC, ...) appellent à la grève le 24 novembre. SUD Banques est partie prenante du mouv
smile Le 24 novembre : élargir le mouvement ?

En agissant ensemble, on est plus fort. C’est ainsi que SUD-Rail a proposé aux autres fédérations syndicales (sans succès actuellement, mais la situation peut évoluer) que les cheminot-e-s renforcent la grève déjà décidée dans d’autres secteurs.
De nouveaux secteurs professionnels en lutte, c’est la meilleure solidarité qui puisse exister pour les grévistes déjà dans l’action. Comme par  exemple les milliers de travailleurs/ses Sans-papiers en grève depuis un mois...
Agir ensemble, coordonner les luttes, c’est aussi la demande exprimée depuis des mois par de nombreuses équipes syndicales du secteur privé,  confrontées aux patrons qui, eux, agissent de concert ! Pourquoi pas, à partir du 24 novembre ?

Fermer Fermer


 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...